Procter & Gamble victime des effets de change défavorables

Procter & Gamble victime des effets de change défavorables

Le fabricant américain de produits de consommation courante Procter & Gamble a revu à la baisse ses perspectives financières pour l’exercice 2014, en raison d’effets de change défavorables dans bon nombre de marchés émergents.

La croissance du CA risque de chuter à 0%

Pour l’instant P&G table sur une croissance du chiffre d’affaires de 0% à 2%, alors que précédemment le groupe s’attendait à une augmentation des ventes de 1% à 2%.  Au cours de l’exercice 2013 (clos fin juin) l’entreprise a réalisé un chiffre de vente de 84,2 milliards de dollars (62 milliards d’euros environ).  Les pronostics quant au bénéfice ont également été revus à la baisse : désormais le groupe prévoit une  croissance du bénéfice par action comprise  entre 3% et 5%, contre une fourchette précédente allant de 5% à 7%. A taux de change identiques la croissance aurait été comprise entre 12% et 14%.


Les résultats de l’entreprise américaine ont été lourdement impactés par la conversion de certaines devises en dollars. C’est le cas notamment pour le bolivar vénézuélien (les autorités y utilisent deux taux change et appliquent une conversion moins avantageuse dans bon nombre de transactions avec P&G), le peso argentin, la livre turque, le rand sud-africain, le rouble russe, le réal brésilien et la hryvnia ukrainienne.


L’on s’attend à ce que la valeur du dollar continue d’augmenter si l’économie américaine reprend et si la banque centrale y diminue son programme de stimulation. Récemment cela a entraîné une dépréciation des devises de plusieurs pays émergents, étant donné que les investisseurs ont rapatrié leur argent aux USA.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


RetailDetail Night : Standaard Boekhandel, Bol.com et JBC parmi les lauréats

24/11/2017

Lors de la RetailDetail Night, Standaard Boekhandel a décroché le prix ‘Qrf Meilleure chaîne de magasins de Belgique 2017-2018’, bol.com s’est vu décerner le ‘Qrf Webshop Award Belgium’ et JBC a rafflé le ‘Qrf Sustainability Award’.

Une grande grève trouble le Black Friday d’Amazon

24/11/2017

Les employés d’Amazon en Allemagne n’auraient pu choisir de journée plus stratégique que le Black Friday pour débrayer. Les travailleurs exigent des salaires plus élevés et de meilleures conditions de travail. L’action se poursuivra jusqu’à samedi soir.

Certains retailers s’opposent au Black Friday

23/11/2017

En France le Black Friday ne fait pas l’unanimité parmi les retailers : certaines enseignes boycottent ce ‘festival de réductions’, d’autres vont jusq'à fermer leur webshop ce jour-là.

Carrefour : accord concernant l’ouverture dominicale des hypermarchés français

23/11/2017

Quatre mois après sa nomination en tant que PDG de Carrefour, Alexandre Bompard décroche sa première victoire : un accord avec les principaux syndicats permettant à une trentaine d’hypermarchés, dans un premier temps, d’ouvrir le dimanche.

Gimv investit dans les articles pour animaux de compagnie

23/11/2017

La société d’investissement Gimv a pris une participation majoritaire dans AgroBiothers, un groupe français spécialisé dans la production et la distribution d’articles d’hygiène et de soins, ainsi que d’accessoires pour animaux de compagnie.

LensOnline envisage une expansion allemande

22/11/2017

Le groupe d’optique LensGroup de Kruibeke, qui avec LensOline domine les ventes en ligne de lentilles de contact en Belgique, conquiert progressivement le marché européen. Après les Pays-Bas, l’Italie et l’Espagne, le webshop lorgne désormais l’Allemagne.

Back to top