Seul un commerçant sur dix arrondit à 0 ou 5 centimes

Seul un commerçant sur dix arrondit à 0 ou 5 centimes

Depuis octobre 2014 les commerçants sont autorisés à arrondir le montant total du ticket de caisse aux 0 ou 5 centimes les plus proches (pour les paiement en espèces), mais dans la pratique les commerçants y ont très peu recours.

« A peine 12% des commerçants »

Seuls 12% des commerçants appliquent effectivement les règles de l’arrondi : « C’est très peu, sachant qu’avant l’introduction de ces règles 8 commerçants sur 10 étaient partisans de l’arrondi du montant total à 0 ou 5 centimes », indique Christine Mattheeuws du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) sur base d’un sondage auprès de 511 participants.


« De plus ce nombre ne devrait pas augmenter de manière spectaculaire dans un avenir proche », estime la présidente du SNI, car « parmi tous les commerçants qui ne pratiquent pas encore l’arrondi, 71% disent ne pas avoir l’intention de le faire à court terme. Dommage pour les autorités, car frapper des pièces de 1 et 2 centimes coûte respectivement 160 et 150% de la valeur nominale et cela sera nécessaire tant que ces petites pièces resteront en circulation. »


Extension aux paiements électroniques

Selon le SNI, le fait que le système d’arrondi soit si peu appliqué près de six mois après son introduction, n’a pas vraiment de quoi surprendre : « Etant donné que les règles de l’arrondi ne sont pas valables pour les paiements électroniques, les commerçants ne peuvent adapter le logiciel de leur caisse pour arrondir automatiquement le montant. »

 

« Par ailleurs ils craignent d’effrayer le client lorsqu’ils arrondissent les paiements en espèces et pas les autres. Le consommateur a tendance à penser qu’un arrondi équivaut à une hausse de prix, ce qui évidemment n’est pas le cas : parfois l’arrondi est dans l’avantage du client, parfois non. »


Le SNI continue à plaider en faveur de l’arrondi, mais demande à ce que il soit étendu aux paiements électroniques. « De par cette complexité, bon nombre de supermarchés et de grandes chaînes refusent d’arrondir les montants, ce qui freine d’autres commerçants à le faire. » Dès lors l’organisation des indépendants souhaite anticiper l’évaluation du système prévue deux ans après l’entrée en vigueur de l’arrondi et demande à ce qu’une adaptation de la réglementation ait lieu dès maintenant.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Nouvelle progression de 10% des dépenses online en Belgique

14/12/2017

Au cours des trois derniers trimestres les Belges ont dépensé 7,35 milliards d’euros online, soit 10% de plus comparé à la même période l’an dernier. Le cap prévu des 10 milliards d’euros de dépenses reste donc atteignable, estime GfK.

Le nouveau numéro du Magazine RetailDetail est disponible en ligne

13/12/2017

Oui, il y a du beau monde sur la couverture de l’édition de décembre du Magazine RetailDetail, à l’occasion de la sortie de notre livre. Mais surtout feuilletez ce magazine jusqu’au bout, car il déborde d’interviews passionnantes avec de grands noms de l’univers du retail.

Colruyt Group : CA en hausse, bénéfice en baisse

12/12/2017

La pression promotionnelle accrue dans le retail alimentaire belge pèse sur les résultats de Colruyt Group, comme en témoignent les chiffres semestriels. Malgré une hausse du chiffre d'affaires et de la part de marché, les marges diminuent.

L'enseigne de vélos Fiets! pédale vers la Wallonie

12/12/2017

Après une année difficile la chaîne de magasins de vélos Fiets! se prépare à une nouvelle phase de croissance sous la direction d’un nouveau PDG. Au programme notamment une expansion vers Bruxelles et la Wallonie.

« Shop For Geek joue un rôle de pionnier »

11/12/2017

Envie d’un mug Game of Thrones, d’un parapluie Harry Potter ou d’un T-shirt Assassin’s Creed ? Dans ce cas, filez chez Shop For Geek, la première chaîne belge de magasins d’articles de merchandising.

Un Belge nommé comme CEO ad intérim d’Intertoys

07/12/2017

Stefaan Vansteenkiste a été désigné comme CEO ad intérim de l’enseigne de jouets Intertoys et ce dans le cadre de la reprise d’Intertoys par Alteri, finalisée ce lundi. Vansteenkiste dirigera l’entreprise jusqu’à la nomination d’un CEO permanent.

Back to top