Seul un quart des Belges a déjà entendu parler d’économie du partage

Seul un quart des Belges a déjà entendu parler d’économie du partage

Bien que l’économie du partage (le partage contre paiement de biens et de services entre consommateurs) soit une tendance branchée, seuls 24% des Belges en ont déjà entendu parler … et à peine 1 Belge sur dix y a déjà recours.

Jeune, hautement qualifié et citadin

Le service de vacances Airbnb, le système d’auto-partage Cambio (photo), le service de taxis Uber … les nouvelles initiatives dans le domaine de ‘l’économie du partage’ ne manquent pas. Pourtant seul un quart des Belges connaît le terme. C’est ce que révèle une enquête auprès  de 1.000 personnes, réalisée à la demande d’ING.


Le pourcentage de personnes ayant déjà participé à l’économie du partage est encore plus bas : 8,5% (des répondants) l’an dernier. A noter que le nombre de participants est plus élevé dans les catégories d’âge de 18 à 24 ans et de 25 à 34 ans (15,5%), chez les titulaires d’un diplôme de master (14%) et chez les Bruxellois (16,1%°). Ils empruntent surtout des voitures (3,5%), des hébergements de vacances (3,1%) et des vélos (1,8%), mais les vêtements et articles pour enfants gagnent également du terrain.


Selon l’étude d’ING, l’économie du partage recèle un énorme potentiel dans notre pays : en effet 44% des répondants envisagent de partager des marchandises moyennant paiement dans les années à venir. Outre la génération de revenus supplémentaires, leur motivation principale est la protection l’environnement.

 

Tags: