Shurgard dément les accusations de fraude sociale

Shurgard dément les accusations de fraude sociale

Shurgard Europe se distancie entièrement des accusations insinuant que l’entreprise serait impliquée dans une affaire de traite d’êtres humains via un sous-traitant. L’entreprise de location d’espaces de stockage garantit qu’elle respecte scrupuleusement la législation locale.

Une enquête de longue haleine

Sur base d’une information émanant de l’auditorat du travail de Bruxelles, le journal De Tijd indiquait ce mercredi que Shurgard Europe pourrait être poursuivi. En cause, des faits remontant aux années 2005 à 2007, où un fournisseur aurait eu recours pour le nettoyage des entrepôts en Belgique et en France à une équipe de 45 travailleurs illégaux brésiliens. Le fournisseur incriminé serait une entreprise de nettoyage belge.


Shurgard confirme qu’il y a bien une enquête en cours à l’encontre d’un fournisseur externe, mais qu’il ne s’agit en aucun cas d’une entreprise de nettoyage. Les accusations portent sur une société de montage, à laquelle Shurgard a fait appel dans le passé pour l’installation de parois métalliques entre les espaces de stockage.


« En 2008 nous avons été informés des infractions commises par ce fournisseur externe et ses sous-traitants. Depuis Shurgard apporte son entière collaboration à l’enquête », déclare Marc Oursin, CEO de Shurgard Europe.

 

« Les règles éthiques ont été respectées »

Le PDG souligne également qu’un fournisseur de Shurgard  est mis en cause et non pas Shurgard en soi : « Nous affirmons clairement qu’en tant qu’employeur, nous respectons toutes les règles éthiques et toutes les conditions légales et que les conditions contractuelles d’application pour nos fournisseurs sont conformes à la législation locale. »


Il reviendra à la chambre du conseil de décider si Shurgard Europe se retrouvera effectivement sur le banc des accusés. La requête de l’auditorat du travail a été introduite auprès du juge d’instruction, après quoi la chambre du conseil auditionnera les douze suspects, afin de déterminer qui finalement sera inculpé.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Voici les webshops les plus populaires en Belgique

18/01/2018

De nouveaux chiffres donnent un aperçu des webshops favoris des internautes belges en 2017. Amazon domine le classement, mais outre les grandes acteurs internationaux, les sites de seconde main sont également très prisés.

LensGroup acquiert deux webshops allemands

18/01/2018

Le belge LensGroup, maison-mère du site de vente en ligne de lentilles de contact LensOnline, a racheté deux webshops allemands. Ainsi le groupe fait son entrée sur le marché allemand et est désormais présent dans cinq pays européens.

Wint jouw bedrijf de bpost Omnichannel Award 2018?

18/01/2018

Qui suivra Juttu en 2018 en tant que lauréat du bpost Omnichannel Award ? Les candidats peuvent maintenant s'inscrire. Le prix sera remis lors du RetailDetail Omnichannel Congress le 1er mars.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

GS1 Belgilux annonce le lancement de la plus grande base de données produit du monde

16/01/2018

(publireportage) GS1 Belgium & Luxembourg lance le CLOUD, la plus grande base de données produit du monde. Comment y introduire vos produits et que pouvez-vous en faire ? Assistez le 8 février à notre FORUM 2018 à Bruxelles pour en savoir plus.

Hema s’implante au Moyen-Orient

15/01/2018

Pour la première fois de son histoire, Hema s’aventure hors des frontières européennes en ouvrant trois magasins à Dubaï cette année.  La chaîne néerlandaise envisage l’ouverture de nombreux magasins au Moyen-Orient ces cinq prochaines années.

Back to top