Shurgard dément les accusations de fraude sociale

Shurgard dément les accusations de fraude sociale

Shurgard Europe se distancie entièrement des accusations insinuant que l’entreprise serait impliquée dans une affaire de traite d’êtres humains via un sous-traitant. L’entreprise de location d’espaces de stockage garantit qu’elle respecte scrupuleusement la législation locale.

Une enquête de longue haleine

Sur base d’une information émanant de l’auditorat du travail de Bruxelles, le journal De Tijd indiquait ce mercredi que Shurgard Europe pourrait être poursuivi. En cause, des faits remontant aux années 2005 à 2007, où un fournisseur aurait eu recours pour le nettoyage des entrepôts en Belgique et en France à une équipe de 45 travailleurs illégaux brésiliens. Le fournisseur incriminé serait une entreprise de nettoyage belge.


Shurgard confirme qu’il y a bien une enquête en cours à l’encontre d’un fournisseur externe, mais qu’il ne s’agit en aucun cas d’une entreprise de nettoyage. Les accusations portent sur une société de montage, à laquelle Shurgard a fait appel dans le passé pour l’installation de parois métalliques entre les espaces de stockage.


« En 2008 nous avons été informés des infractions commises par ce fournisseur externe et ses sous-traitants. Depuis Shurgard apporte son entière collaboration à l’enquête », déclare Marc Oursin, CEO de Shurgard Europe.

 

« Les règles éthiques ont été respectées »

Le PDG souligne également qu’un fournisseur de Shurgard  est mis en cause et non pas Shurgard en soi : « Nous affirmons clairement qu’en tant qu’employeur, nous respectons toutes les règles éthiques et toutes les conditions légales et que les conditions contractuelles d’application pour nos fournisseurs sont conformes à la législation locale. »


Il reviendra à la chambre du conseil de décider si Shurgard Europe se retrouvera effectivement sur le banc des accusés. La requête de l’auditorat du travail a été introduite auprès du juge d’instruction, après quoi la chambre du conseil auditionnera les douze suspects, afin de déterminer qui finalement sera inculpé.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les supermarchés victimes de phishing via WhatsApp

20/07/2017

Depuis quelques jours une forme de phishing a fait son apparition via la messagerie WhatsApp. L’utilisateur reçoit un message avec une fausse promotion d’une chaîne de supermarchés. En cliquant sur le lien, il transmet certaines données privées.

Inscrivez-vous dès maintenant au RetailDetail Day 2017

20/07/2017

Les inscriptions au RetailDetail Day annuel sont ouvertes dès d’aujourd’hui. Cette année la grand-messe du retail aura lieu le 21 septembre à Malines. Un programme très varié vous attend avec des retailers de renom, ainsi que des précurseurs digitaux.

De grands noms confirment leur présence au salon Shoptalk Europe

18/07/2017

(publireportage) Shoptalk Europe, le rendez-vous de l’innovation dans le retail et l’e-commerce, compte déjà plus de 100 exposants inscrits. Les start-ups désireuses de se présenter sur la scène européenne bénéficieront de conditions avantageuses.

Le consommateur européen reste optimiste

18/07/2017

D’après les chiffres du cabinet d’études GfK, l’indice de confiance du consommateur européen semble poursuivre sa tendance positive. Néanmoins l’on observe de grandes divergences en fonction des pays.

Les installations de lavage mobiles de CleanShoppping débarquent en Belgique

14/07/2017

Le concept néerlandais CleanShoping a fait son entrée en Belgique : désormais les installations de lavage mobiles pour caddies feront leur apparition entre autres chez Ikea, Spar et Carrefour.

Reckitt Benckiser élude l'impôt via les Pays-Bas

13/07/2017

Le britannique Reckitt Benckiser, qui détient notamment les marques Durex, Calgon et Nurofen, a éludé pour des centaines de millions d’euros d’impôts via les Pays-Bas. C’est ce qu’affirme Oxfam Novib après examen des comptes annuels de l’entreprise.

Back to top