Soldes d’été : la vague de chaleur joue les trouble-fête

Soldes d’été : la vague de chaleur joue les trouble-fête

Le premier jour des soldes d’été a connu un succès mitigé : la canicule a dissuadé de nombreux chasseurs de bonnes affaires. Ceux qui ont décidé d’y aller quand même, ont préféré les grandes chaînes, plutôt que les boutiques indépendantes.

Moins de monde dans les rues commerçantes

ModeUnie, la branche de l’Unizo qui défend les intérêts des commerces de mode, parle d’un recul du chiffre d’affaires de 10% par rapport à l’an dernier. Une baisse qui s’explique notamment par le fait que les soldes ont démarré un jour de semaine et non pendant le weekend : « Bon nombre de personnes travaillaient et n’ont donc pas pu faire les soldes. Dans la matinée les clients ont fait les soldes, mais l’après-midi ils ont plutôt cherché à se rafraîchir », indique ModeUnie.


Selon un sondage du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), les boutiques indépendantes ont vu leur chiffre d’affaires diminuer de 6% par rapport au premier jour des soldes en juillet 2014 : « Ce n’est pas étonnant, il faisait trop chaud pour faire du shopping. Les températures tropicales ont eu un impact sur ce premier jour de soldes. Par ailleurs les vêtements plus chers et plus habillés sont restés dans les rayons, alors que les vêtements estivaux comme les tops, jupes, robes, bikinis et sandales se sont bien vendus. »


Seules les chaînes ont vendu davantage

Par contre la fédération du commerce Comeos, qui représente principalement des grandes chaînes de magasins, parle d’un succès : « Les commerçants ont vendu 20% de plus par rapport à l’année dernière. Les chiffre de Worldline le confirme : avec un total de 2.698.434 de transactions à 15h30, le nombre de transactions est supérieur de plus de 20% par rapport au premier jour des soldes en 2014. »


Comeos admet toutefois que la vague de chaleur a joué les trouble-fête : « Il y a eu beaucoup moins de monde dans les rues commerçantes. » Alors comment expliquer l’augmentation des ventes dans les grandes chaînes ? « Ceux qui ont affronté les températures tropicales pour faire les soldes, ont beaucoup dépensé », conclut Comeos.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top