Soldes d’été : la vague de chaleur joue les trouble-fête

Soldes d’été : la vague de chaleur joue les trouble-fête

Le premier jour des soldes d’été a connu un succès mitigé : la canicule a dissuadé de nombreux chasseurs de bonnes affaires. Ceux qui ont décidé d’y aller quand même, ont préféré les grandes chaînes, plutôt que les boutiques indépendantes.

Moins de monde dans les rues commerçantes

ModeUnie, la branche de l’Unizo qui défend les intérêts des commerces de mode, parle d’un recul du chiffre d’affaires de 10% par rapport à l’an dernier. Une baisse qui s’explique notamment par le fait que les soldes ont démarré un jour de semaine et non pendant le weekend : « Bon nombre de personnes travaillaient et n’ont donc pas pu faire les soldes. Dans la matinée les clients ont fait les soldes, mais l’après-midi ils ont plutôt cherché à se rafraîchir », indique ModeUnie.


Selon un sondage du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), les boutiques indépendantes ont vu leur chiffre d’affaires diminuer de 6% par rapport au premier jour des soldes en juillet 2014 : « Ce n’est pas étonnant, il faisait trop chaud pour faire du shopping. Les températures tropicales ont eu un impact sur ce premier jour de soldes. Par ailleurs les vêtements plus chers et plus habillés sont restés dans les rayons, alors que les vêtements estivaux comme les tops, jupes, robes, bikinis et sandales se sont bien vendus. »


Seules les chaînes ont vendu davantage

Par contre la fédération du commerce Comeos, qui représente principalement des grandes chaînes de magasins, parle d’un succès : « Les commerçants ont vendu 20% de plus par rapport à l’année dernière. Les chiffre de Worldline le confirme : avec un total de 2.698.434 de transactions à 15h30, le nombre de transactions est supérieur de plus de 20% par rapport au premier jour des soldes en 2014. »


Comeos admet toutefois que la vague de chaleur a joué les trouble-fête : « Il y a eu beaucoup moins de monde dans les rues commerçantes. » Alors comment expliquer l’augmentation des ventes dans les grandes chaînes ? « Ceux qui ont affronté les températures tropicales pour faire les soldes, ont beaucoup dépensé », conclut Comeos.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Nouvelle progression de 10% des dépenses online en Belgique

14/12/2017

Au cours des trois derniers trimestres les Belges ont dépensé 7,35 milliards d’euros online, soit 10% de plus comparé à la même période l’an dernier. Le cap prévu des 10 milliards d’euros de dépenses reste donc atteignable, estime GfK.

Le nouveau numéro du Magazine RetailDetail est disponible en ligne

13/12/2017

Oui, il y a du beau monde sur la couverture de l’édition de décembre du Magazine RetailDetail, à l’occasion de la sortie de notre livre. Mais surtout feuilletez ce magazine jusqu’au bout, car il déborde d’interviews passionnantes avec de grands noms de l’univers du retail.

Colruyt Group : CA en hausse, bénéfice en baisse

12/12/2017

La pression promotionnelle accrue dans le retail alimentaire belge pèse sur les résultats de Colruyt Group, comme en témoignent les chiffres semestriels. Malgré une hausse du chiffre d'affaires et de la part de marché, les marges diminuent.

L'enseigne de vélos Fiets! pédale vers la Wallonie

12/12/2017

Après une année difficile la chaîne de magasins de vélos Fiets! se prépare à une nouvelle phase de croissance sous la direction d’un nouveau PDG. Au programme notamment une expansion vers Bruxelles et la Wallonie.

« Shop For Geek joue un rôle de pionnier »

11/12/2017

Envie d’un mug Game of Thrones, d’un parapluie Harry Potter ou d’un T-shirt Assassin’s Creed ? Dans ce cas, filez chez Shop For Geek, la première chaîne belge de magasins d’articles de merchandising.

Un Belge nommé comme CEO ad intérim d’Intertoys

07/12/2017

Stefaan Vansteenkiste a été désigné comme CEO ad intérim de l’enseigne de jouets Intertoys et ce dans le cadre de la reprise d’Intertoys par Alteri, finalisée ce lundi. Vansteenkiste dirigera l’entreprise jusqu’à la nomination d’un CEO permanent.

Back to top