Suppression du décret sur l’obligation de licence pour les agences de voyages

Suppression du décret sur l’obligation de licence pour les agences de voyages

Le parlement flamand a annoncé la suppression du décret sur l’obligation de licence pour les agences de voyages en Flandre ; décret qui avait été instauré en 2007 en vue de protéger le consommateur. Si cette suppression réjouit certains, d’autres craignent que le consommateur ne soit la victime de cet assouplissement de la législation.

Problèmes juridiques

Le décret sur l’obligation de licence pour les agences de voyages a été instauré en 2007 par le Ministre flamand du Tourisme, Geert Bourgeois, en vue de protéger le consommateur. Mais ce décret a également suscité des problèmes juridiques pour les émetteurs de chèques-cadeaux de voyages, les intermédiaires de voyages et les organismes non-lucratifs organisant eux-mêmes des voyages. Ne détenant pas de licences, ceux-ci étaient régulièrement incriminés. Cette décision de supprimer le décret serait la conséquence de certains dossiers épineux tel que celui d’ OKRA, une association du troisième âge qui n’avait plus le droit d’organiser des voyages suite à une plainte du VVR (la fédération flamande des agences de voyages).


La suppression de l'obligation de licence en Flandre se déroulera en deux phases. Immédiatement après la ratification, le nouveau décret sera applicable pour les intermédiaires de voyages  et pour les organisations socio-culturelles qui organisent des voyages non-commerciaux. Dans une deuxième phase, à partir du 1er janvier 2014 le nouveau décret s’appliquera à toutes les agences de voyages en Flandre.

Une auto-régulation du secteur des voyages s’impose

Le secteur des agences de voyages a jusqu’au 1er janvier 2014 pour élaborer un système d’auto-régulation. Karin Brouwers (CD&V), membre du parlement, propose de développer un label de qualité pour les agences de voyages quant à leur spécialité ou leur formation. Brouwers garantit que la protection du consommateur  n’est pas menacée par le nouveau décret, étant donné que la loi fédérale en matière de contrats de voyage est toujours d’application.


Précédemment le tribunal avait également interdit à Thomas Cook de vendre ses travelbox en dehors des agences de voyages reconnues. Ce jugement avait sérieusement compromis les activités des émetteurs de chèques-cadeaux tels que Bongo et Vivabox. Ils n’ont donc désormais plus de soucis à se faire : ils pourront continuer à vendre leurs chèques-cadeaux sans licence.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L'enseigne de vélos Fiets! pédale vers la Wallonie

12/12/2017

Après une année difficile la chaîne de magasins de vélos Fiets! se prépare à une nouvelle phase de croissance sous la direction d’un nouveau PDG. Au programme notamment une expansion vers Bruxelles et la Wallonie.

« Shop For Geek joue un rôle de pionnier »

11/12/2017

Envie d’un mug Game of Thrones, d’un parapluie Harry Potter ou d’un T-shirt Assassin’s Creed ? Dans ce cas, filez chez Shop For Geek, la première chaîne belge de magasins d’articles de merchandising.

Un Belge nommé comme CEO ad intérim d’Intertoys

07/12/2017

Stefaan Vansteenkiste a été désigné comme CEO ad intérim de l’enseigne de jouets Intertoys et ce dans le cadre de la reprise d’Intertoys par Alteri, finalisée ce lundi. Vansteenkiste dirigera l’entreprise jusqu’à la nomination d’un CEO permanent.

Hema renoue enfin avec les bénéfices

07/12/2017

Hema peut s’estimer satisfait de ses résultats : après avoir déjà réduit sa perte nette durant les précédents trimestres, la chaîne néerlandaise est enfin parvenue à générer un bénéfice net au troisième trimestre.

Forte hausse des vols à l’étalage à la tombée de la nuit

07/12/2017

Durant les mois sombres de l’année le nombre de vols à l’étalage à la tombée de la nuit est supérieur d’environ 13% par rapport aux mois où l’heure d’été est en vigueur. Les commerçants demandent une présence accrue de la police durant cette période.

Lourde perte pour Hudson’s Bay au 3ème trimestre

07/12/2017

Le troisième trimestre de 2017 s’est avéré décevant pour Hudson’s Bay : la chaîne de grands magasins canadienne a subi  une lourde perte une fois de plus et a vu son chiffre d’affaires reculer par rapport à l’an dernier.

Back to top