Test-Achats : « Les clients peu attentifs paient beaucoup trop au supermarché » | RetailDetail

Test-Achats : « Les clients peu attentifs paient beaucoup trop au supermarché »

Test-Achats : « Les clients peu attentifs paient beaucoup trop au supermarché »

La fédération du commerce Comeos  s’est montrée contrariée suite à une enquête extrêmement limitée de Test-Achats, mettant en garde les consommateurs contre les ‘pièges des supermarchés’, qui leur feraient payer bien plus qu’ils ne devraient. La fédération affirme qu’il n’est nullement question de  ‘pièges délibérés’, mais de ‘fautes humaines’.

« Le consommateur doit être plus vigilant en faisant ses courses »

De faux avantages, des promotions trompeuses, qui  doivent donner l’impression qu’initialement le produit était plus cher,  alors que ce n’est pas le cas, des étiquettes de prix inexactes, des offres ‘gratuites’ qui en réalité camouflent des augmentations de prix  et de grands emballages qui paraissent plus avantageux alors qu’en définitive ils s’avèrent plus chers que le prix à la pièce : voilà le constat pour le moins sévère de Test-Achats après avoir visité une vingtaine de supermarchés.


Aussi l’organisation de défense des consommateurs demande aux commerçants « de faire montre d’une plus grande rigueur lors de l’affichage des prix » et exige également des mesures de la part du ministre de la Protection des consommateurs, Johan Vande Lanotte (SP.A). « En attendant, nous conseillons aux consommateurs de se montrer vigilants lorsqu’ils font leurs courses », souligne le porte-parole Ivo Mechels. Fin mars le programme ‘Volt’ de la chaîne  de télévision Eén avait également mis en lumière dans un reportage ‘undercover’ des différences entre les prix affichés dans les rayons et ceux mentionnés sur le ticket de caisse.


« Une enquête à échelle trop limitée »

Comeos, la fédération belge du commerce et des services, pour sa part dénonce  « l’échelle trop militée » de l’enquête : « Il existe 80.000 supermarchés en Belgique, l’analyse d’une vingtaine d’entre eux ne s’appelle pas une enquête », déclare le porte-parole Peter Vandenberghe. La fédération admet que « malheureusement on constate encore des erreurs dans l’affichage des prix  », mais souligne surtout que « ces erreurs sont de moins en moins fréquentes. »


Le porte-parole indique également que le nombre de magasins en règle est en hausse et que par ailleurs les erreurs dans la moitié des cas sont en faveur du client. C’est ce qui ressort des contrôles du SPF Economie, qui – précise judicieusement Comeos – opère à beaucoup plus grande échelle que Test-Achats. »


Comeos s’offusque surtout du terme « piège » utilisé par Test-Achats : « Cela crée l’impression d’une stratégie délibérée, alors que ces erreurs d’étiquetage de prix sont souvent dues à des fautes humaines. En aucun cas il n’est question de duper intentionnellement les clients. D’ailleurs le commerçant n’y gagnerait  rien, car un client floué, est un client perdu », ajoute le porte-parole de Comeos.


« De gros efforts sont fournis, afin de limiter le nombre d’erreurs. Les membres en défaut sont priés de montrer davantage de rigueur. Par ailleurs le SPF Economie prévoit des amendes  pour les contrevenants, tout en leur laissant une marge d’erreur, sachant que la perfection n’existe pas » conclut Comeos.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

Fox & Cie ouvre un 17ème magasin de jouets à Tournai

21/06/2018

La chaîne wallonne de magasins de jouets Fox & Cie a ouvert son 17ème point de vente dans le centre commercial Les Bastions à Tournai. « Quelle crise du marché du jouet ? », se demande l’enseigne.

Tom&Co vise 100 nouveaux points de vente en France

21/06/2018

L’enseigne belge d’animaleries Tom&Co poursuit son expansion sur le marché français : un 25ème magasin vient d’ouvrir ses portes à Nantes, selon le nouveau concept, et sept autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année.

La France envisage une taxe sur l’e-commerce

21/06/2018

A l’avenir les commandes en ligne pourraient devenir plus chères pour les consommateurs français : une nouvelle proposition de loi prévoit une taxe de 1 à 2% sur le prix de vente, en fonction de la distance de livraison.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.