Un magasin sur quatre en Belgique fait partie d’une chaîne | RetailDetail

Un magasin sur quatre en Belgique fait partie d’une chaîne

Un magasin sur quatre en Belgique fait partie d’une chaîne

Pourquoi a-t-on l’impression que le nombre de chaînes de magasins en Belgique ne cesse d’augmenter, alors que seuls 24% des magasins font partie d’une chaîne ? Parce que les filiales de ces chaînes occupent 52% de la surface commerciale totale.

La filialisation réduite de moitié à partir de 2012

Parmi les 82.476 magasins que compte notre pays, 19.486 font partie d’un chaîne de magasins. C’est ce que révèlent les chiffres de Locatus, fournisseur d’informations pour le retail. Il y a sept ans seuls 15,6% de tous les magasins en Belgique étaient des filiales de grandes chaînes de magasins, alors qu’aujourd’hui le degré de filialisation dans notre pays atteint presque 24%.


« Pourtant vers 2012 la tendance s’est inversée. Avant 2012 il était question d’une augmentation de plus de 1 point de pourcentage par an. A partir de 2012 cette progression s’est réduite de moitié à 0,5 ou 0,6 point de pourcentage par an », précise Nicole Dirksen-Janken de Locatus.


Près d’un sur quatre semble peu, mais ces chaînes de magasins s’accaparent les plus grandes surfaces commerciales. « En termes de m² de surface commerciale le degré de filialisation s’élève à plus du double. En effet les plus grands magasins sont souvent des filiales de grandes chaînes. Près de 52% de la surface commerciale totale dans le retail est occupée par des filiales de grandes chaînes et ce pourcentage continue d’augmenter. » Mais là aussi l’année 2012 a été un tournant : « Avant 2012 la hausse se situait aux alentours de 2 points de pourcentage, après 2012 l’on constate une réduction de moitié à 1 point de pourcentage. »


33 branches entièrement indépendantes

En termes de nombre de magasins, les grands magasins de mode (comme e5 mode et H&M) ont le degré de filialisation le plus élevé, suivis des magasins textiles (du style Zeeman) et des supermarchés (Delhaize, Carrefour & Co). Toutefois en termes de m² les supermarchés sont champions, suivis des drogueries (style Kruidvat) et des magasins textiles.


Pourtant il reste bel et bien des branches ayant échappé à la filialisation. Parmi les 137 branches que distingue Locatus dans le retail, 33 d’entre elles opèrent de manière totalement indépendante. Il s’agit entre autres de branches telles que les souvenirs, la maroquinerie, les antiquités, la pêche à la ligne, les sports nautiques, les monnaies et les timbres ou encore les bandes dessinées.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, s’installe à Berlin

22/02/2018

KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, ouvrira ses portes le mois prochain à Berlin. Cette place de marché physique donne l’occasion à des marques et entreprises débutantes d’entrer en contact avec les consommateurs et les acheteurs.

Il ne serait « pas surprenant » qu’Unilever opte pour Rotterdam

22/02/2018

Rotterdam, et non pas Londres, aurait le plus de chances d’accueillir le siège principal du groupe anglo-néerlandais Unilever. C’est ce que révèle le journal d’affaires Financial Times qui cite des sources de milieux politiques.

Chiffres records pour Henkel

22/02/2018

Le groupe allemand Henkel a réalisé d’excellentes performances en 2017, avec des chiffres records tant au niveau des ventes que du bénéfice. Pour la première fois l’entreprise a franchi la barre des 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Consolidation des chaînes américaines pour contrecarrer Amazon

21/02/2018

Afin de faire barrage à la montée d’Amazon, les distributeurs américains se consolident. Ainsi le groupe Albertsons a racheté Rite Aid et Walmart, qui voit ralentir sa croissance en ligne, continue de renforcer ses activités online.

Walmart envisage l’ouverture d’une chaîne physique en Inde

21/02/2018

Les négociations entre la chaîne de grande distribution américaine Walmart et l’e-tailer indien Flipkart ne concernent probablement pas uniquement le retail online. Il y a de fortes chances qu’il soit également question d’une chaîne physique.

bpost étoffe son réseau de points d’enlèvement

20/02/2018

(publireportage) Le confort joue un rôle de plus en plus essentiel lors des achats effectués en ligne et le consommateur d'aujourd'hui sait exactement ce qu'il veut : déterminer lui-même où et quand sa commande lui sera livrée. bpost poursuit dès lors l'extension de son réseau de points d’enlèvement.

Back to top