Un magasin sur quatre en Belgique fait partie d’une chaîne | RetailDetail

Un magasin sur quatre en Belgique fait partie d’une chaîne

Un magasin sur quatre en Belgique fait partie d’une chaîne

Pourquoi a-t-on l’impression que le nombre de chaînes de magasins en Belgique ne cesse d’augmenter, alors que seuls 24% des magasins font partie d’une chaîne ? Parce que les filiales de ces chaînes occupent 52% de la surface commerciale totale.

La filialisation réduite de moitié à partir de 2012

Parmi les 82.476 magasins que compte notre pays, 19.486 font partie d’un chaîne de magasins. C’est ce que révèlent les chiffres de Locatus, fournisseur d’informations pour le retail. Il y a sept ans seuls 15,6% de tous les magasins en Belgique étaient des filiales de grandes chaînes de magasins, alors qu’aujourd’hui le degré de filialisation dans notre pays atteint presque 24%.


« Pourtant vers 2012 la tendance s’est inversée. Avant 2012 il était question d’une augmentation de plus de 1 point de pourcentage par an. A partir de 2012 cette progression s’est réduite de moitié à 0,5 ou 0,6 point de pourcentage par an », précise Nicole Dirksen-Janken de Locatus.


Près d’un sur quatre semble peu, mais ces chaînes de magasins s’accaparent les plus grandes surfaces commerciales. « En termes de m² de surface commerciale le degré de filialisation s’élève à plus du double. En effet les plus grands magasins sont souvent des filiales de grandes chaînes. Près de 52% de la surface commerciale totale dans le retail est occupée par des filiales de grandes chaînes et ce pourcentage continue d’augmenter. » Mais là aussi l’année 2012 a été un tournant : « Avant 2012 la hausse se situait aux alentours de 2 points de pourcentage, après 2012 l’on constate une réduction de moitié à 1 point de pourcentage. »


33 branches entièrement indépendantes

En termes de nombre de magasins, les grands magasins de mode (comme e5 mode et H&M) ont le degré de filialisation le plus élevé, suivis des magasins textiles (du style Zeeman) et des supermarchés (Delhaize, Carrefour & Co). Toutefois en termes de m² les supermarchés sont champions, suivis des drogueries (style Kruidvat) et des magasins textiles.


Pourtant il reste bel et bien des branches ayant échappé à la filialisation. Parmi les 137 branches que distingue Locatus dans le retail, 33 d’entre elles opèrent de manière totalement indépendante. Il s’agit entre autres de branches telles que les souvenirs, la maroquinerie, les antiquités, la pêche à la ligne, les sports nautiques, les monnaies et les timbres ou encore les bandes dessinées.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

19/04/2018

35 entreprises, dont Colruyt, Carrefour et Ikea, appellent l’Europe à obliger les constructeurs de poids lourds à réduire leurs émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025.  « Totalement irréaliste », réagit le porte-parole des constructeurs.

JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

17/04/2018

JD.com envisage l’ouverture de pas moins de 1000 supermarchés par jour en Chine. Avec cet objectif impressionnant, le numéro deux du e-commerce chinois confirme son ambition de conquérir aussi le marché offline.

Hans Anders franchit le cap des 200 millions d'euros de CA

12/04/2018

 En 2017 la chaîne d'optique néerlandaise Hans Anders a vu son chiffre d'affaires progresser de 6% à 203,7 millions d'euros. Parallèlement le lunetier annonce son retrait du marché français.