Une interdiction judiciaire met en péril les bons de voyages Bongo et Vivabox | RetailDetail

Une interdiction judiciaire met en péril les bons de voyages Bongo et Vivabox

Une interdiction judiciaire met en péril les bons de voyages Bongo et Vivabox

Une décision de la Cour d’appel de Gand pourrait mettre en péril les bons de voyages des émetteurs de chèques-cadeaux, tels Bongo et Vivabox,. En effet le juge a interdit à Thomas Cook  la vente de ses Travelbox en dehors des agences de voyages. Ce jugement pourrait bien avoir des conséquences pour d’autres émetteurs de ce type de bon

Interdiction pour Thomas Cook

Le verdict a été prononcé suite à une plainte émise par la Fédération des agences de voyages en Flandre (VVR) s’opposant à la vente des Travelbox de Thomas Cook dans des chaînes retail telles la Fnac et Standaard Boekhandel. De plus les librairies bénéficiaient de commissions plus élevées que las agences de voyages. Selon le décret des agences de voyages en Flandre, seules les agences de voyages titulaires d’une licence sont autorisées à vendre des nuitées.


Le tribunal ayant donné  raison au VVR, tous les distributeurs devront dès le 1er  mars retirer les Travelbox de leurs rayons. Pour chaque jour d’infraction au verdict, Thomas Cook est soumis à une astreinte de 2.500 euros par jour.


CD&V à la rescousse avec un projet de loi

Suite à cette interdiction, les célèbres bons émis par Bongo et Vivabox semblent eux aussi menacés, car ils proposent également des bons de voyages dans des magasins n’étant pas détenteurs d’une licence. Bien que le VVR n’ait pas l’intention de les viser, « chacun est libre de traduire Vivabox  ou d‘autres en justice », affirme Antoon Van Eeckhout, trésorier du VRR, dans le journal De  Morgen. Cette décision judiciaire peut avoir des répercussions sur tous les « bons de voyages », proposant une ou plusieurs nuitées, un voyage en avion ou les deux, comme c’est le cas pour  de nombreux bons Bongo et Vivabox.


Pour éviter cela,  le CD&V a introduit une proposition pour adapter la loi, afin de permettre la vente de bons avec nuitées mais sans transport aérien en dehors des agences de voyages. Liesbeth Van der Auwera, membre de la Chambre, entend ainsi garantir que les bons resteront disponibles là où ils se vendent le mieux.


Des bons bienvenus chez les retailers

Pour les chaînes de magasins proposant les bons, une interdiction serait malvenue, car comme Emiel Lathouwers l’avait déjà confié à RetailDetail  : chez AS Adventure « les coffrets cadeaux  étaient à un moment donné les produits les mieux vendus »

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L’ex-patron de Delhaize Denis Knoops devient actionnaire principal de 1PopUpStore

24/05/2018

Après Delhaize, la vie continue. Denis Knoops, qui l’an dernier a dû céder sa place de CEO chez Delhaize Belgique, est devenu actionnaire principal de 1PopUpStore, l’entreprise derrière Chronostock, le spécialiste des magasins éphémères.

Decathlon ouvre son 30ème magasin à Nivelles

23/05/2018

En septembre prochain Decathlon ouvrira son 30ème magasin belge dans le centre commercial Shopping Nivelles. En attendant un Connect-shop temporaire est mis à disposition des clients pour les commandes en ligne.

« Les données redonnent le contrôle aux trade marketeers »

23/05/2018

Pour les fabricants de marques le monitoring des assortiments, des prix, des promotions dans leur catégorie chez les retailers n’est pas une mince affaire. La start-up belge Daltix collecte automatiquement ces données vitales dans des dashboards.

Shop for Geek vise le cap des 25 magasins

22/05/2018

Après de récentes ouvertures à Alost et Namur, Shop for Geek, chaîne spécialisée dans les gadgets et articles de merchandising, compte désormais 13 magasins. Mais le retailer  vise le cap des 25 magasins et compte s’attaquer à la France.

Le propriétaire 3i souhaite quand même conserver Action

22/05/2018

L’investisseur 3i souhaite quand même garder l’entièreté d’Action. Bien que le propriétaire de la chaîne discount ait annoncé la semaine dernière qu’il cherchait un repreneur pour une partie de sa participation dans Action, 3i nie tout en bloc.

Marks & Spencer sort son couteau : 100 magasins doivent fermer

22/05/2018

Le retailer britannique envisage une restructuration radicale.  Au cours des quatre prochaines années, ce ne sont pas 60 mais 100 magasins britanniques qui devront fermer leurs portes.  « Indispensable pour assurer l’avenir », semble-t-il.