Unilever déçoit les attentes des analystes | RetailDetail

Unilever déçoit les attentes des analystes

Unilever déçoit les attentes des analystes

Au deuxième trimestre de son exercice en cours Unilever n’est pas parvenu à atteindre le chiffre d’affaires attendu. En cause : la récession persistante et le ralentissement de la croissance sur les marchés émergents.

Croissance ralentie sur les marchés émergents

Au deuxième trimestre le chiffre d’affaires sous-jacent a progressé de 3,8%, alors que les analystes tablaient sur une croissance de 4,3%. Ces résultats quelque peu décevants sont attribuables en grande partie au ralentissement général de la croissance en Asie, indique le CFO Jean-Marc Huet à l’agence de presse Reuters. La situation difficile en Russie doit également être prise en compte. Ainsi la croissance du chiffre d’affaires sur les marchés émergents s’est  limitée à 6,6%, contre 10% l’an dernier.


Le chiffre d’affaires total pour le premier semestre est en recul de 5,5% à 24,1 milliards d’euros, suite aux effets de change défavorables notamment en Afrique du Sud, en Argentine et en Indonésie. Le bénéfice net pour les six premiers mois de 2014 s’établit à 3 milliards d’euros, soit 12% de plus que durant la même période en 2013.


Pourtant ces résultats ne semblent pas inquiéter Unilever et le CEO Paul Polman reste confiant : « Nos marchés sont restés difficiles et nous avons de nouveau enregistré un ralentissement des marchés émergents, alors que les pays matures ne se redressent pas encore », explique-t-il. « Mais nous continuons à croître plus rapidement que le reste du marché, grâce à notre capacité d’innovation […]Nous tablons sur une nouvelle année de croissance rentable des volumes, une amélioration stable et durable de la marge opérationnelle et de solides cash-flow. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Huit pistes à retenir du Trade & Shopper Marketing Congress

14/06/2018

Que de réactions enthousiastes à l’issue du Trade & Shopper Marketing Congress de RetailDetail et LD&Co ! Orateurs et participants y ont partagé leurs visions avec entrain. Qu’avons-nous retenu ?

Ludo Bijvoet est le nouveau directeur de Blokker

14/06/2018

Le management de Blokker est à nouveau complet: Ludo Bijvoet – actuel CEO de Xenos – prendra les commandes de l’enseigne en difficulté à partir du 1er juillet, tandis que Frank Cocx a été nommé directeur financier. Linda Keijzer dirigera Xenos.

Karstadt réinvente le concept du grand magasin à Berlin-Tegel

12/06/2018

Pour la première fois en trente ans Karstadt ouvre un nouveau grand magasin à Berlin, à l’aéroport de Berlin-Tegel plus précisément. Celui-ci sera un exemple de nouveauté, avec une offre unique entièrement adaptée aux besoins locaux.

Opinion : La blockchain augure la fin des plateformes

11/06/2018

La blockchain renferme des solutions particulièrement intéressantes pour le commerce. Présentant un outil pour le distributeur, elle risque aussi de le conduire à la disparition.

Déjà 7,4 millions d’acheteurs en ligne en Belgique

08/06/2018

Au premier trimestre de cette année les Belges ont dépensé au total 2,73 milliards d’euros en ligne. Quelque 7,4 millions de personnes ont effectué 23 millions d’achats en ligne, ce qui représente à nouveau une forte croissance.

Des milliers de jobs menacés chez House of Fraser et Poundworld

07/06/2018

Un nouveau bain de sang social menace le retail britannique. La chaîne de grands magasins House of Fraser ferme 31 magasins et supprime plus de 6.000 jobs. Le discounter Poundworld risque de faire faillite s’il ne trouve pas d’urgence un repreneur.