UPS renonce à la reprise de TNT | RetailDetail

UPS renonce à la reprise de TNT

UPS renonce à la reprise de TNT

Les coursiers américains ont fait savoir que la reprise de TNT par UPS était définitivement abandonnée. Ainsi, UPS succombe aux objections de la Commission Européenne, qui n’était pas très enthousiaste à l’idée de cette fusion.

Une trop grande concentration ?

UPS était prêt à sacrifier 5,2 milliards d’euros pour son partenaire néerlandais, mais la Commission craignait une trop grande concentration de pouvoir dans le secteur.  C’est principalement à cause du fait que cette branche devient de plus en plus importante grâce aux ventes en ligne en forte croissance, que Bruxelles a adopté une position si sévère.


Les conditions fixées par la Commission Européenne quant à la reprise étaient quasi irréalisables.  UPS/TNT aurait dû vendre certaines branches d’activité à la concurrence qui, à son tour, ne semblait guère tentée par la réalisation d’une telle opération.


Une gifle boursière

Le refus est un coup sérieux porté à UPS : grâce à TNT, les américains espéraient s’étendre en Europe et dans certains marchés émergents.  Cette décision tombe également à un très mauvais moment pour les néerlandais, puisque leurs opérations, surtout au Brésil et en Chine, auraient pu profiter de cette nouvelle économie d’échelle. TNT dit regretter la décision d’UPS, mais va maintenant se concentrer sur une remise à jour de ses propres stratégies.


Après l’annonce de la nouvelle, beaucoup d’investisseurs ont choisi de défendre leurs intérêts : ainsi l’action de TNT et celle de son plus grand actionnaire PostNL ont chuté de plus de quarante pourcent.  Pour compenser la reprise ratée, UPS viendra en aide à ses collègues néerlandais avec une somme de 200 millions d’euros.

 

- Traduit par Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Il ne serait « pas surprenant » qu’Unilever opte pour Rotterdam

22/02/2018

Rotterdam, et non pas Londres, aurait le plus de chances d’accueillir le siège principal du groupe anglo-néerlandais Unilever. C’est ce que révèle le journal d’affaires Financial Times qui cite des sources de milieux politiques.

Consolidation des chaînes américaines pour contrecarrer Amazon

21/02/2018

Afin de faire barrage à la montée d’Amazon, les distributeurs américains se consolident. Ainsi le groupe Albertsons a racheté Rite Aid et Walmart, qui voit ralentir sa croissance en ligne, continue de renforcer ses activités online.

Walmart envisage l’ouverture d’une chaîne physique en Inde

21/02/2018

Les négociations entre la chaîne de grande distribution américaine Walmart et l’e-tailer indien Flipkart ne concernent probablement pas uniquement le retail online. Il y a de fortes chances qu’il soit également question d’une chaîne physique.

bpost étoffe son réseau de points d’enlèvement

20/02/2018

(publireportage) Le confort joue un rôle de plus en plus essentiel lors des achats effectués en ligne et le consommateur d'aujourd'hui sait exactement ce qu'il veut : déterminer lui-même où et quand sa commande lui sera livrée. bpost poursuit dès lors l'extension de son réseau de points d’enlèvement.

Voici les nominés pour le ‘bpost Omnichannel Award 2018’

20/02/2018

Le jury a fait son choix parmi la long list de candidats : JBC, Sissy-Boy et ZEB concourront pour le ‘bpost Omnichannel Award 2018’, qui sera décerné le 1er mars. A vos votes !

Amazon recrute 2.000 travailleurs en France

15/02/2018

La branche française du géant américain du e-commerce Amazon cherche à embaucher 2.000 personnes afin de soutenir sa croissance. Amazon.fr est le webshop le plus populaire non seulement en France, mais également dans notre pays.

Back to top