UPS renonce à la reprise de TNT | RetailDetail

UPS renonce à la reprise de TNT

UPS renonce à la reprise de TNT

Les coursiers américains ont fait savoir que la reprise de TNT par UPS était définitivement abandonnée. Ainsi, UPS succombe aux objections de la Commission Européenne, qui n’était pas très enthousiaste à l’idée de cette fusion.

Une trop grande concentration ?

UPS était prêt à sacrifier 5,2 milliards d’euros pour son partenaire néerlandais, mais la Commission craignait une trop grande concentration de pouvoir dans le secteur.  C’est principalement à cause du fait que cette branche devient de plus en plus importante grâce aux ventes en ligne en forte croissance, que Bruxelles a adopté une position si sévère.


Les conditions fixées par la Commission Européenne quant à la reprise étaient quasi irréalisables.  UPS/TNT aurait dû vendre certaines branches d’activité à la concurrence qui, à son tour, ne semblait guère tentée par la réalisation d’une telle opération.


Une gifle boursière

Le refus est un coup sérieux porté à UPS : grâce à TNT, les américains espéraient s’étendre en Europe et dans certains marchés émergents.  Cette décision tombe également à un très mauvais moment pour les néerlandais, puisque leurs opérations, surtout au Brésil et en Chine, auraient pu profiter de cette nouvelle économie d’échelle. TNT dit regretter la décision d’UPS, mais va maintenant se concentrer sur une remise à jour de ses propres stratégies.


Après l’annonce de la nouvelle, beaucoup d’investisseurs ont choisi de défendre leurs intérêts : ainsi l’action de TNT et celle de son plus grand actionnaire PostNL ont chuté de plus de quarante pourcent.  Pour compenser la reprise ratée, UPS viendra en aide à ses collègues néerlandais avec une somme de 200 millions d’euros.

 

- Traduit par Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour parvient à un accord social en France

26/04/2018

Tandis que chez Carrefour Belgique les syndicats et la direction se réunissait pour la première fois cette semaine, en France un accord a déjà été signé concernant le plan social et les départs volontaires.

BeCommerce introduit un label de qualité pour les webshops B2B

26/04/2018

BeCommerce présente un nouveau logo et un nouveau label de qualité pour les webshops B2B. Selon l’organisation sectorielle, il s’agit du premier label de qualité en Belgique destiné aux e-commerçants business-to-business.

Blokker décapité : le CEO du Holding et le CEO de Belgique quittent le navire

24/04/2018

La fin semble proche pour l’enseigne et le holding néerlandais Blokker. Ce mardi le CEO Casper Meijer a annoncé qu’il quitterait Blokker Holding fin juin. Quant au CEO du Belux, Bernd Bosch, il démissionne dans l’immédiat.

Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.