UPS renonce à la reprise de TNT

UPS renonce à la reprise de TNT

Les coursiers américains ont fait savoir que la reprise de TNT par UPS était définitivement abandonnée. Ainsi, UPS succombe aux objections de la Commission Européenne, qui n’était pas très enthousiaste à l’idée de cette fusion.

Une trop grande concentration ?

UPS était prêt à sacrifier 5,2 milliards d’euros pour son partenaire néerlandais, mais la Commission craignait une trop grande concentration de pouvoir dans le secteur.  C’est principalement à cause du fait que cette branche devient de plus en plus importante grâce aux ventes en ligne en forte croissance, que Bruxelles a adopté une position si sévère.


Les conditions fixées par la Commission Européenne quant à la reprise étaient quasi irréalisables.  UPS/TNT aurait dû vendre certaines branches d’activité à la concurrence qui, à son tour, ne semblait guère tentée par la réalisation d’une telle opération.


Une gifle boursière

Le refus est un coup sérieux porté à UPS : grâce à TNT, les américains espéraient s’étendre en Europe et dans certains marchés émergents.  Cette décision tombe également à un très mauvais moment pour les néerlandais, puisque leurs opérations, surtout au Brésil et en Chine, auraient pu profiter de cette nouvelle économie d’échelle. TNT dit regretter la décision d’UPS, mais va maintenant se concentrer sur une remise à jour de ses propres stratégies.


Après l’annonce de la nouvelle, beaucoup d’investisseurs ont choisi de défendre leurs intérêts : ainsi l’action de TNT et celle de son plus grand actionnaire PostNL ont chuté de plus de quarante pourcent.  Pour compenser la reprise ratée, UPS viendra en aide à ses collègues néerlandais avec une somme de 200 millions d’euros.

 

- Traduit par Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top