Vande Lanotte envisage la suppression du CRIOC

Vande Lanotte envisage la suppression du CRIOC

Le ministre fédéral en charge de la Protection des consommateurs Johan Vande Lanotte envisage de supprimer le CRIOC (Centre de Recherche et d’Information des Organisations des Consommateurs). Le ministre a indiqué que si le centre  devait subsister, il ne pourrait plus mener d’ études scientifiques. Les études du CRIOC avaient récemment fait l’objet de critiques.

Qualité insuffisante des études

Le mois dernier le directeur du CRIOC avait été licencié après qu’il ait minimisé des audits internes, où  s’était avéré que certaines études scientifiques du CRIOC laissaient à désirer.


Le ministre Vande Lanotte estime que le centre a visé trop haut, avec pour conséquence des études de qualité insatisfaisante. Le CRIOC dispose actuellement de 1,7 millions d’euros, un budget insuffisant pour mener toutes les études qu’il souhaite.


Un Institut fédéral du consommateur

D’autre part le ministre s’interroge sur l’utilité du centre. Il est question de la création d’un Institut fédéral du consommateur, où le rôle de l’organisme serait repris par des médiateurs fédéraux.


Le CRIOC est un organisme d’utilité publique,  fondé en 1975 par les organisations de consommateurs et soutenu financièrement par le SPF. A l’heure actuelle le centre emploie quelque 35 personnes.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: