Wetteren veut revaloriser son quartier commerçant en le réduisant

Wetteren veut revaloriser son quartier commerçant en le réduisant

Afin de redynamiser le commerce intra-urbain, la commune de Wetteren (Flandre Orientale) a développé un projet commercial surprenant, dont l’une des propositions consiste à réduire le centre commerçant à trois rues.

Un revirement s’impose d’urgence

Depuis longtemps déjà Wetteren n’est plus la commune commerçante qu’elle était autrefois. « Le taux d’inoccupation des espaces commerciaux est de 15%, un pourcentage très élevé », déplore l’échevin de l’Économie locale, Herman De Wulf (Open VLD), faisant référence à l’étude du Conseil Économique de Flandre Orientale. « La fidélité des habitants de Wetteren aux commerce local est de 52%, alors que la migration vers les commerces de Gand et Alost est respectivement de 20% et 18%. »


Pour remédier à cette situation la commune a préparé un ambitieux dossier qu’elle soumettra ce soir aux commerçants, pour ensuite le transmettre aux autorités flamandes en vue d’obtenir des  subsides. « Nous espérons obtenir des subsides pour renforcer le centre-ville et rénover des espaces commerciaux. De toute façon nous comptons appliquer notre vision, mais avec l’aide des autorités on pourrait accélérer les choses », poursuit l’échevin.


Une zone commerciale plus compacte

La proposition la plus étonnante de ce projet est certainement l’idée de restreindre la zone commerçante du centre-ville : « Selon nos plans, il restera trois rues commerçantes : la Stationsstraat, la Florimond Leirensstraat et une partie de la Hekkerstraat, jusqu’à la frontière de la Kerkstraat. Un centre commerçant réduit est plus facile à gérer pour un manager, qui en cas d’inoccupation peut intervenir rapidement. Chaque rue commerçante devra aboutir à un endroit pourvu de parkings et d’établissements horeca . »


Par ailleurs l’administration communale souhaite attirer davantage de commerçants en octroyant des primes de rénovation, tout en veillant à la qualité : « Les peep shows, maisons de jeu et night shops seront bannis. »


Ce souci de qualité se traduira également par l’aménagement des espaces : la commune prévoit des toilettes publiques, des aires de jeux, des bancs, des parterres de fleurs, des dispositifs  d’éclairage et de musique.  Tout ceci en vue d’améliorer l’expérience shopping. De plus un manager sera désigné par les commerçants afin superviser l’ensemble.


Le coût de ce projet ambitieux est estimé à environ 2,5 millions d’euros.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top