Worldline prévoit un geste commercial suite au problème technique survenu mi-septembre

Worldline prévoit un geste commercial suite au problème technique survenu mi-septembre

Suite au reversement tardif des paiements électroniques en septembre, Worldline s’est engagé auprès des organisations d’indépendants à améliorer la qualité de ses services et prévoit également un geste commercial pour les commerçants touchés.

Pas de coûts de transaction du 15 au 28 octobre

Le 18 septembre Wordline a été confronté à une problème technique qui a retardé le versement de certains paiements électroniques sur le compte des commerçants. Il s’agissait du troisième problème en 2,5 ans de temps.


Après concertation avec les fédérations représentant les commerçants, Worldline a décidé, d’une part de faire un geste commercial envers les commerçants touchés – durant deux semaines (du 15 au 28 octobre 2015) ceux-ci seront exemptés des coûts de transaction pour les transactions de débit national, avec un maximum de 400 transactions –, et d’autre part de mettre au point un protocole, comprenant les actions concrètes entreprises par Worldline en vue d’améliorer ses services de paiement.


« Je tiens à présenter encore une fois mes excuses, à nos clients, à nos partenaires et à la société Bancontact MisterCash Company qui a trop souvent été associée par erreur à notre entreprise alors qu’elle n’est en rien responsable des problèmes qui se sont produits récemment », a déclaré Willy Walraeve, CEO de Worldline Benelux.

 

Les organisations d’indépendants satisfaites

« Qu’il s’agisse d’une panne ou d’un retard de paiements, l’impact financier ne doit pas être sous-estimé », affirme Karel Van Eetvelt de l’Unizo. « Cet accord garantit un dédommagement financier aux commerçants touchés. En outre les ICP  (indicateurs clés de performance, ndlr.), qui ont été convenus, obligent Worldline à continuer à investir dans ses services. Si nous voulons encourager les paiements électroniques, les commerçants doivent pouvoir compter sur un système performant et un bon service. »


Le SNI se dit lui aussi satisfait du fait que « Worldline consente à faire un geste commercial envers les commerçants impactés et donne la possibilité aux commerçants les plus touchés de négocier avec Wordline sur base individuelle. Il est également positif de constater que de telles discussions n’auront, en cas d’incident, plus de raison d’être à l’avenir. En effet, lorsque les objectifs fixés ne seront pas atteints, les commerçants auront automatiquement droit à une indemnité, par le biais de transactions gratuites. »


Philippe Godfroid de l’Union des Classes Moyennes se montre plus prudent : « L’UCM se réjouit de la volonté de Worldline de mieux garantir la continuité du service et salue le geste commercial consenti. Les engagements pris au niveau de la garantie du service vont également dans le bon sens, mais il faudra qu’ils soient intégralement respectés. »

 

Tags: