Mercedes cède plusieurs garages belges

Mercedes cède plusieurs garages belges

Le constructeur allemand Mercedes-Benz va vendre une dizaine de garages en Belgique et au Luxembourg. Actuellement le groupe exploite 14 filiales en Belgique, dont cinq seront cédées. Au Luxembourg le groupe recherche un repreneur pour 5 garages.

Accroissement d’échelle

Mercedes a décidé de céder certaines de ses filiales moins rentables en Europe à des parties privées. En Belgique le groupe gardera neuf filiales sur l’axe Anvers-Wavre, qui réalisent de plus gros volumes grâce aux nombreux clients professionnels.


Comme repreneurs potentiels, on évoque notamment  les concessionnaires indépendants ouest-flandriens Vereenooghe et Ghistelinck. Début juillet Vereenooghe est devenu  le plus grand revendeur de Mercedes en Belgique, grâce à la reprise du brugeois Auto Terminus.


Certains acteurs étrangers tentent également de racheter des filiales. Ils cherchent à améliorer la rentabilité de leur point de vente par un accroissement d’échelle, car suite à la forte concurrence et le fait que les voitures nécessitent moins d’entretien, les marges ont fortement diminué. Une étude révèle qu’en 2015 la marge des revendeurs de Mercedes ne s’élevait qu’à 2%. C’est pourquoi les constructeurs automobiles eux-mêmes visent l’accroissement d’échelle et la collaboration.


Devenir numéro un

En outre la cession des filiales s’inscrit également dans l’ambition de Mercedes de devenir numéro un dans le segment prémium en Belgique et de détrôner son éternel rival BMW. Toutefois cette concurrence féroce a un impact sur les concessionnaires : « La course est perverse et nous impose une énorme pression chaque jour », explique un concessionnaire Mercedes au journal De Tijd. « Les camionnettes et camions  se vendent bien, mais les voitures sont à la traîne. »