Ford : premier bénéfice en Europe depuis trois ans

Ford : premier bénéfice en Europe depuis trois ans

Au 2ème trimestre le constructeur automobile Ford a renoué avec les bénéfices en Europe pour la première fois depuis trois ans. En outre l’entreprise américaine affiche d’excellents résultats en Asie et des chiffres records en Amérique du Nord.

Petit bénéfice en Europe

Au cours du deuxième trimestre Ford a dégagé un bénéfice net de 1,3 milliard de dollars (967 millions d’euros), soit une hausse de 6% par rapport à l’an dernier. En revanche le chiffre d’affaires total est en légère baisse de 1% à 37,4 milliards de dollars (27,8 milliards d’euros). Sur l’ensemble de l’année Ford table sur un bénéfice avant impôts de 7 à 8 milliards de dollars (5,2 à 6 milliards d’euros), contre 8,6 milliards de dollars (6,4 milliards d’euros) l’an dernier.


En Europe Ford a engrangé un bénéfice de 14 millions de dollars (10,4 millions d’euros), alors que l’an dernier l’entreprise y accusait une perte de 306 millions de dollars (227,7 millions d’euros), principalement suite à des frais de restructuration élevés, notamment la fermeture de l’usine en Belgique.


Excellentes ventes en Chine

Les résultats asiatiques ont été boostés par les fortes ventes en Chine, en hausse de 26%. Ford y détient désormais une part de marché de 4,6%. Le bénéfice avant impôts en Chine s’élève à 159 millions de dollars (118,3 millions d’euros).


En Amérique du Nord, le principal marché de Ford, le bénéfice avant impôts est lui aussi en progression  de 2,32 milliards de dollars (1,73 milliard d’euros) à 2,44 milliards de dollars (1,82 milliard d’euros). Pourtant tant le chiffre d’affaires que le volume de vente sont en recul, mais les prix moins élevés pour les pièces détachées et les matériaux ont permis de réduire le coûts.


Parmi toutes ces belles performances, seule l’Amérique latine fait exception : au deuxième trimestre Ford y a essuyé une perte de 295 millions de dollars (219 millions d’euros), attribuable à la baisse des ventes et aux taux de change défavorables.

 

Tags: