Le Salon de l’Auto débute avec des ristournes historiquement élevées

Le Salon de l’Auto débute avec des ristournes historiquement élevées

Jeudi prochain, le 94ième Salon de l’Auto de Bruxelles ouvrira ses portes au grand public. Les ristournes de 30% et plus sont déjà monnaie courante. Et tout le monde participe, car l’enjeu est immense. 

La guerre des ristournes

Plus de 12.000 euros de ristournes et d’extras sur une BMW 518d, largement 14.000 euros d’avantages sur une Mercedes classe E, près de 10.000 euros sur la Volkswagen Tiguan, 7.000 euros sur l’Opel Astra break.  Ou vous préférez les pourcentages : 30% de ristourne sur la Renault Scénic, 32% de remise sur la Volkswagen Golf …

 

« On dit parfois que le belge n’achète pas de voiture, mais une ristourne », précise Tony Verhelle du Moniteur Automobile.  « D’autres pays pratiquent également des ristournes, mais en Belgique, la chasse aux rabais est un véritable sport.  Un belge qui n’a pas obtenu au moins 10% de remise, est considéré comme une mauviette. »

 

Pourtant, il s’agit de bien plus que cela cette année, écrit Urbain Vandormael sur son blog à propos du secteur de l’automobile.  « La guerre des ristournes est en lien avec une concurrence acharnée sur les marchés européens, mais également avec la confiance du consommateur qui a été bafouée suite à la tricherie des émissions de Volkswagen.  Même s’il n’est pas prouvé que d’autres marques de voitures aient commis les mêmes fraudes, cette impression est bien présente dans l’esprit d’une partie de la population. »

 

Le Salon de l’Auto bruxellois est crucial pour les marques ainsi que pour leurs importateurs belges : en janvier et en février, le secteur réalise 30 à 40% de son chiffre d’affaires annuel.  Dans les conditions actuelles, nous ne pouvons absolument pas nous permettre un démarrage en mode mineur, c’est ce qu’on peut entendre chez presque toutes les marques.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Dyson va fabriquer des voitures électriques

27/09/2017

Qui dit Dyson, pense avant tout aux aspirateurs. Mais cela devrait changer, car d’ici 2020 l’entreprise britannique a l’intention de se lancer sur le marché des voitures électriques.

Mercedes cède plusieurs garages belges

20/07/2017

Le constructeur allemand Mercedes-Benz va vendre une dizaine de garages en Belgique et au Luxembourg. Actuellement le groupe exploite 14 filiales en Belgique, dont cinq seront cédées. Au Luxembourg le groupe recherche un repreneur pour 5 garages.

«A partir de 2035, fini les voitures essence ou diesel»

14/07/2017

Une étude d’ING prévoit qu’à partir de 2035 plus aucune voiture roulant à l’essence ou au diesel ne sera produite. Bientôt rouler en voiture électrique coûtera moins cher que de rouler avec une voiture à moteur traditionnel, estiment les analystes.

Volvo abandonnera les moteurs classiques en 2019

05/07/2017

A partir de 2019 le constructeur automobile suédois Volvo produira uniquement des voitures équipées d’un moteur hybride ou entièrement électrique. Les moteurs traditionnels disparaîtront complètement.

Un pop-up comme outil de marketing pour Suzuki

22/05/2017

Le marketing expérientiel mis en pratique : à Anvers Suzuki, en collaboration avec d’autres marques japonaises, exploite un pop-up lounge pour la promotion de sa nouvelle Swift. De quoi vous immerger dans l’ambiance de Tokyo.

Des voitures Ford permettent de placer commande chez Starbucks

24/03/2017

Le constructeur automobile Ford a annoncé que les conducteurs qui possèdent une voiture équipée de la technologie vocale SYNC3 pourront bientôt placer leur commander en direct auprès de la chaîne de café Starbucks.

Back to top