Les coffres des voitures Volvo accessibles aux e-tailers

Les coffres des voitures Volvo accessibles aux e-tailers

Volvo Cars a développé une technologie permettant au consommateur de se faire livrer ses commandes passées en ligne directement dans le coffre de sa voiture, sans même devoir être présent.

Beau projet d’avenir

Pour de nombreux consommateurs, la livraison reste un des grands problèmes du e-commerce : soit ils ne sont à la maison lorsque le coursier est devant la porte, soit le point de collecte n’est pas encore ouvert (ou déjà fermé) lorsqu’ils s’y rendent. Selon une enquête, pas moins de 60% des consommateurs en ont déjà fait l’expérience.


D'où l'idée de Volvo d' inventer un système permettant aux coursiers d’avoir accès au coffre de la voiture, et ce de manière sécurisée à 100%. Le constructeur a imaginé une clé numérique basée sur la télématique Volvo On Call. Le projet sera présenté lors du Mobile World Congress (du 24 au 27 février à Barcelone).


Le principe est simple : lors de la commande en ligne, le client coche l’option ‘livraison dans ma voiture’. Lorsque, sur son smartphone ou sur sa tablette-pc, le client reçoit le message lui indiquant que la commande est prête à être livrée, il devra donner confirmation, après quoi le coursier recevra automatiquement un message lui précisant où se trouve la voiture.


Le système génère une clé numérique (ou plutôt un code) qui permet au coursier d’ouvrir le coffre. Lorsqu’il se referme, la voiture se verrouille automatiquement et la clé numérique est désactivée. Le client reçoit ensuite la confirmation que la commande se trouve dans son coffre.


Gain de temps pour tout le monde

« En transformant notre voiture en point de collecte, grâce aux clés numériques, nous ne sommes plus liés aux endroits fixes en ce qui concerne les livraisons », précise Klas Bendrik, chief information officer de Volvo Car Group.


« Les personnes qui ont testé le système ont clairement indiqué qu'ils gagnaient beaucoup de temps. Et cela vaut également pour les entreprises de coursiers, car on estime que devoir relivrer les marchandises après une tentative infructueuse coûterait environ un milliard d’euros au secteur. »


On ingnore encore si ces clés numériques feront effectivement leur apparition dans le monde du e-commerce, mais une chose est sûre, ce système augmentera la flexibilité du client et de l’e-tailer.

 

 

Traduit par Laure Jacobs

Tags: