Les ventes automobiles en Europe continuent à souffrir de la crise

Les ventes automobiles en Europe continuent à souffrir de la crise

Les ventes automobiles en Union européenne ne cessent de régresser. Suite à la crise économique, 6,2 millions de voitures neuves seulement ont été immatriculées durant le premier semestre 2013, soit une baisse de 6,6% par rapport à la même période en 2012.

Les Pays-Bas, l’un des plus faibles marchés

La baisse du nombre de voitures vendues est due principalement aux ventes décevantes sur quelques grands marchés automobiles, notamment la France (-11,2%), l’Italie (-10,3%) et l’Allemagne (-8,1%), comme l’indiquent les chiffres de la fédération automobile européenne Acea.


Les Pays-Bas se situent tout au bas de l’échelle : les ventes y ont régressé de 36% , avec seulement 211.910 voitures neuves vendues au cours du 1er semestres 2013. Toutefois ce recul important s’explique en grande partie par l’explosion des ventes au 1er semestre 2012 : les consommateurs avaient alors anticipé leur achat en vue du durcissement des normes en matière d’émission de CO², entrant en vigueur le 1er juillet 2012.


Seul Chypre, victime de la situation économique du pays, fait moins bien encore sur l’ensemble du premier semestre avec - 42,5%. A noter que les Pays-Bas affichent même un recul de 54% pour le mois de juin.


En Belgique par contre on constate une tendance inverse avec une hausse des ventes. Au premier semestre les ventes y ont augmenté de 1,7% à 289.873 voitures vendues. Une hausse attribuable principalement aux excellentes ventes réalisées durant les cinq premiers mois, contrairement au mois de juin affichant un recul de 9,4%.


Volkswagen détient un quart du marché

Au niveau du classement des constructeurs, Volkswagen se maintient incontestablement en tête avec une part de marché de 24,8%. Bien que les ventes du groupe aient régressé de 3,4% durant le premier semestre, ce recul reste néanmoins inférieur à la baisse générale du marché. Au sein de la marque, Seat obtient de très bons scores, avec une hausse des ventes de 10%.


Résultats nettement moins satisfaisants pour PSA Group (Peugeot, Citroën), dont les ventes ont diminué de plus de 13% au premier semestre, suite notamment à la faiblesse du marché intérieur français. Aussi la part de marché du groupe chute de 11,3%. Ces mauvaises performances concernent tant Peugeot que Citroën.


Le groupe Renault pour sa part fait un peu mieux : la baisse des ventes se limite à 4,5%, d’où une augmentation de la part de marché à 8,8%. Le recul de la marque Renault a pu être partiellement compensée par les bonnes performances de sa filiale Dacia. GM et Ford complètent ce top-5 des constructeurs.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: