Moorkens prend une participation dans le Groupe Bernard

Moorkens prend une participation dans le Groupe Bernard

Moorkens Distribution, faisant partie du holding Alcopa, étend ses activités vers le marché automobile français. Le holding familial anversois est entré au capital du Groupe Bernard à hauteur de 34% et y a  investi un capital de 16 millions d’euros. Moorkens ne voyant plus suffisamment de possibilités de croissance en Belgique, se tourne  vers l’étranger.

61.300 véhicules

En France , Groupe Bernard est le plus grand distributeur de véhicules industriels et le second distributeur automobile des marques Renault, Dacia, Peugeot, Citroën, Nissan, Infiniti, Mercedes-Benz et Smart. L’année dernière Groupe Bernard a vendu 61.300 véhicules, soit un chiffre d’affaires de 980 millions d’euros. Cette entreprise familiale compte 2.430 collaborateurs et est active dans les régions Rhône-Alpes, Bourgogne et Franche-Comté.


Jean-Patrice Bernard, CEO du groupe français, espère grâce à cette alliance pouvoir  mener une stratégie européenne plus large, notamment en Suisse et en Allemagne. Le groupe est déjà présent en Pologne depuis 15 ans sous l’enseigne Bernard Trucks et détient  également depuis novembre 2011 une filiale Renault Trucks à Bucarest.


Croissance limitée en Belgique

Moorkens, dont les activités sont centrées essentiellement sur l’axe Anvers-Bruxelles et dans la région autour de Hasselt, a quasiment atteint son plafond en Belgique. Le groupe familial a déjà pris des participations dans d’autres entreprises automobiles, notamment GMAN et Rietje à Anvers, ainsi que Bruyninx à Hasselt. Moorkens a également  repris les concessions du groupe Kroymans en faillite. Au total Moorkens détient une trentaine d’établissements et vend à peu près toutes les grandes marques.


“La croissance en Belgique est devenue trop limitée », explique Benoît Dejean, directeur financier chez  Moorkens, au journal De Tijd. « Nous sommes solidement implantés à Anvers et dans d’autres régions urbaines et nous ne voulons pas nous lancer dans un réseau de petites concessions dans des régions rurales. Nous préférons les grandes plateformes concentrées, faciles à gérer, permettant une  économie d’échelle. »

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Dyson va fabriquer des voitures électriques

27/09/2017

Qui dit Dyson, pense avant tout aux aspirateurs. Mais cela devrait changer, car d’ici 2020 l’entreprise britannique a l’intention de se lancer sur le marché des voitures électriques.

Mercedes cède plusieurs garages belges

20/07/2017

Le constructeur allemand Mercedes-Benz va vendre une dizaine de garages en Belgique et au Luxembourg. Actuellement le groupe exploite 14 filiales en Belgique, dont cinq seront cédées. Au Luxembourg le groupe recherche un repreneur pour 5 garages.

«A partir de 2035, fini les voitures essence ou diesel»

14/07/2017

Une étude d’ING prévoit qu’à partir de 2035 plus aucune voiture roulant à l’essence ou au diesel ne sera produite. Bientôt rouler en voiture électrique coûtera moins cher que de rouler avec une voiture à moteur traditionnel, estiment les analystes.

Volvo abandonnera les moteurs classiques en 2019

05/07/2017

A partir de 2019 le constructeur automobile suédois Volvo produira uniquement des voitures équipées d’un moteur hybride ou entièrement électrique. Les moteurs traditionnels disparaîtront complètement.

Un pop-up comme outil de marketing pour Suzuki

22/05/2017

Le marketing expérientiel mis en pratique : à Anvers Suzuki, en collaboration avec d’autres marques japonaises, exploite un pop-up lounge pour la promotion de sa nouvelle Swift. De quoi vous immerger dans l’ambiance de Tokyo.

Des voitures Ford permettent de placer commande chez Starbucks

24/03/2017

Le constructeur automobile Ford a annoncé que les conducteurs qui possèdent une voiture équipée de la technologie vocale SYNC3 pourront bientôt placer leur commander en direct auprès de la chaîne de café Starbucks.

Back to top