Suppression de l’éco-prime avant le Salon de l’auto

Suppression de l’éco-prime avant le Salon de l’auto

Les négociateurs gouvernementaux ne comptent pas prolonger la réduction fédérale accordée à l’achat d’une voiture respectueuse de l’environnement. Le gouvernement sortant Leterme a décidé de supprimer les primes éco-bonus et ce avant le Salon de l’auto. Le secteur automobile déplore cette décision et a appelé les autorités à maintenir la prime jusqu’au 31 janvier, c'est-à-dire jusqu’après le Salon de l’auto.

Nécessité d’un scénario de sortie

Tant la Febiac que Federauto demandent des mesures transitoires, afin de ne pas trop perturber le marché. « Sans mesures transitoires claires et bien communiquées, la période extrêmement courte restant avant la fin de l’année risque d’être un chaos pour le client, pour le secteur automobile lui-même et pour les services publics chargés de l’immatriculation des véhicules et du traitement des demandes de remboursement », affirme le secteur automobile, qui exige également « de donner une certitude à tous ceux qui auraient récemment commandé une voiture ou seraient en passe de le faire avant la fin de l’année en comptant sur la réduction CO2, mais dont la livraison du véhicule n’interviendrait que dans le courant de l’année prochaine. Ces engagements ne peuvent être rompus !”

Le Salon de l’auto menacé

Le secteur craint non seulement un rush dans les showrooms durant les semaines à venir, mais surtout une période morte au mois de janvier, période précisément durant laquelle  se déroule le Salon de l’auto au Heizel à Bruxelles. Le Salon représente un quart du chiffre d’affaires annuel dans notre pays et détermine si oui ou non l’année sera favorable au secteur automobile. « En fonction des prévisions de vente de 2012, nos entreprises ont déjà commandé leurs véhicules depuis longtemps et ne peuvent dans les conditions actuelles se permettre un échec au Salon de l’auto », soulignent les fédérations automobiles.

Une voiture sur trois avec éco-prime

L’éco-prime fédérale a été introduite en 2008, afin de créer un parc automobile plus écologique . Avec succès, car avant l’introduction de la prime un véhicule seulement répondait aux normes concernant les émissions de CO2 (l’hybride Toyota Prius). Depuis les constructeurs ont conçu des voitures ‘de plus en plus vertes’ et aujourd’hui une voiture vendue sur trois bénéficie de la prime fédérale.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure



Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Mercedes cède plusieurs garages belges

20/07/2017

Le constructeur allemand Mercedes-Benz va vendre une dizaine de garages en Belgique et au Luxembourg. Actuellement le groupe exploite 14 filiales en Belgique, dont cinq seront cédées. Au Luxembourg le groupe recherche un repreneur pour 5 garages.

«A partir de 2035, fini les voitures essence ou diesel»

14/07/2017

Une étude d’ING prévoit qu’à partir de 2035 plus aucune voiture roulant à l’essence ou au diesel ne sera produite. Bientôt rouler en voiture électrique coûtera moins cher que de rouler avec une voiture à moteur traditionnel, estiment les analystes.

Volvo abandonnera les moteurs classiques en 2019

05/07/2017

A partir de 2019 le constructeur automobile suédois Volvo produira uniquement des voitures équipées d’un moteur hybride ou entièrement électrique. Les moteurs traditionnels disparaîtront complètement.

Un pop-up comme outil de marketing pour Suzuki

22/05/2017

Le marketing expérientiel mis en pratique : à Anvers Suzuki, en collaboration avec d’autres marques japonaises, exploite un pop-up lounge pour la promotion de sa nouvelle Swift. De quoi vous immerger dans l’ambiance de Tokyo.

Des voitures Ford permettent de placer commande chez Starbucks

24/03/2017

Le constructeur automobile Ford a annoncé que les conducteurs qui possèdent une voiture équipée de la technologie vocale SYNC3 pourront bientôt placer leur commander en direct auprès de la chaîne de café Starbucks.

Dieselgate : Renault soupçonné, perquisition chez Audi et VW

16/03/2017

Le scandale du dieselgate a beau avoir éclaté il y a déjà un an et demi, l’enquête est toujours en cours. Hier des enquêteurs ont perquisitionné quelques sites allemands d’Audi et de la maison-mère Volkswagen, alors qu’en France la divulgation d’un rapport compromet gravement Renault.

Back to top