La résurrection des imprimés

La résurrection des imprimés

Les imprimés sont morts, longue vie aux imprimés ! Voilà le slogan du séminaire qu’organisent HP et Symeta en avant-programme du Congrès RetailDetail du 25 avril. « Les imprimés font leur comeback et ne manqueront pas d’étonner le monde du marketing », estime Ronen Zioni, directeur marketing chez HP EMEA, déterminé à faire revivre les imprimés.

Un marketing ciblé et personnalisé …

« Quasi tous les folders et brochures à coupons que je reçois dans ma boîte aux lettres, atterrissent dans la poubelle. Ils font la promotion de produits que n’achète jamais, ils ne s’adressent pas à moi personnellement, donc ils ne m’intéressent pas », avoue d’emblée Ronen Zioni. « Le problème, c’est qu’actuellement on ne se rend pas suffisamment compte que l’on peut procéder de manière très ciblée et personnalisée par le biais des imprimés. »

 

Alors comment faire concrètement ? Voilà la question à laquelle répondra le pré-congrès ‘Long live print’. « Nos conférenciers  démontreront comment l’impression digitale permet une communication efficace et ciblée dans différents domaine du marketing dans le retail. Cela peut aller de l’imprimé de masse personnalisé (par exemple un folder de supermarché personnalisé pour chacun), en passant par les ‘in-store graphics’ jusqu’ au ‘direct mailing’. »

 

… aussi sur papier

Selon Ronen Zioni, le facteur-clé est de recueillir et de conserver toutes les données des clients. « L’importance d’une bonne gestion et d’un stockage efficace des informations clients ne peut être sous-estimée. Ainsi avec des imprimés, en combinaison avec un design attrayant visuellement, vous obtiendrez  un moyen de communication puissant. »

 

« On sait bien que le taux de conversion des médias sociaux est relativement faible, alors que celui de la communication directe imprimée est bien plus élevé, ce qui finalement est logique : si vous recevez du courrier qui vous est adressé personnellement, votre attention est attirée et vous ouvrez ce courrier », ajoute le directeur en marketing.


La révolution des imprimés

Pour HP il ne s’agit nullement de délaisser la communication digitale et les médias. Au contraire, l’objectif est de démontrer la complémentarité des deux. « Les imprimés ont encore leur raison d’être dans l’univers digital, voilà notre message. Il s’agit avant tout de les réintégrer dans le marketing mix. »


Mais d’abord, il faut que les gens changent l’idée qu’ils ont des imprimés, qui ne sont plus aujourd’hui ce qu’ils étaient hier. « Nous assistons à une réelle révolution dans le monde des imprimés et nous voulons mener cette révolution. Notre stratégie consiste à collaborer avec des bureaux de marketing de marques réputées et avec des agences retail, afin de les convaincre des nouvelles opportunités que peuvent offrir les imprimés en tant que média. »

 

« D’une production de masse à une production individuelle »

La nouvelle impression digitale est encore en pleine phase de développement. « La qualité est déjà au point », affirme Ronen Zioni, « mais au niveau de la rapidité, il y a encore des progrès à faire. Pour des imprimés classiques à tirage élevé, c’est moins intéressant. » En ce moment l’impression digitale est uniquement appropriée pour les imprimés avec une valeur ajoutée, notamment pour des projets nécessitant une personnalisation et une qualité supérieure. Ou comme le résume très bien Symeta : d’une production de masse à une production individuelle.

 

« Les imprimés font leur comeback : aujourd’hui ils sont plus ciblés, plus efficaces et plus personnalisés que jamais », conclut Zioni. « Un imprimé personnalisé peut créer un lien affectif avec le message et la marque. Les solutions digitales  de HP vont plus loin que la simple impression et proposent  une approche globale, qui peut déclencher cette réaction émotionnelle chez le client. »

 

« D’ailleurs saviez-vous que les imprimés sont plus écologiques que les médias digitaux ? L’énergie consommée par tous les serveurs et les ordinateurs laisse une empreinte écologique plus élevée que celle du papier. Pour chaque arbre abattu pour fabriquer du papier, on en replante deux à la place. Vous seriez étonnés à quel point les imprimés sont respectueux de l’environnement ! »

 

 

‘Long live print’ est un avant-programme dans le cadre du Congrès Retaildetail du jeudi 25 avril au San Marco Village à Schelle. Découvrez ici la totalité du programme et inscrivez-vous via www.retaildetailcongres.be.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: