Brico exige 7 millions d’un franchisé bruxellois

Brico exige 7 millions d’un franchisé bruxellois

Brico a entrepris un recours en justice contre un de ses franchisés.  La chaîne de bricolage exige sept millions d’euros du franchisé bruxellois Benimmo et a déjà obtenu la démission de ses dirigeants.

7,2 millions d’euros de factures impayées

Benimmo Belgium, l’exploitant de six magasins Brico à Bruxelles, signait un contrat de franchisé avec la chaîne de bricolage en 2008.  Pourtant, les arriérés s’accumulent depuis 2015 et au mois d’octobre dernier, le franchisé affichait une dette de 6,2 millions d’euros envers l’organisation, une dette qui devait être remboursée avant la fin de ce même mois.


Après avoir menacé de mettre fin au contrat de franchise, la chaîne de bricolage Brico a introduit auprès du tribunal de commerce francophone de Bruxelles une demande de nomination d’un administrateur temporaire pour ces magasins, en s’appuyant sur la législation en matière de faillite.  La demande ayant été rejetée par le tribunal de première instance, Brico a fait appel de la décision.


La Cour d’appel de Bruxelles a décidé que la direction de l’entreprise allait être reprise par deux avocats désignés comme curateurs.  Le tribunal estime qu’il y a suffisamment d’indications permettant de penser que Benimmo est effectivement en faillite.   Dans ses derniers comptes annuels, le franchisé a déclaré des factures impayées s’élevant à 7,2 millions d’euros et des dettes de 13,1 millions d’euros.

 
La demande de faillite est en cours

Puisque, malgré l’augmentation de ses dettes, l’entreprise Benimmo a poursuivi le transfert d’argent vers d’autres entreprises sans en faire mention, la Cour d’appel a statué qu’il était impossible d’être certain que l’entreprise agisse de manière honnête entre la demande de faillite et l’éventuelle déclaration de faillite.


Selon les derniers comptes annuels, le franchisé Brico emploie 55 personnes et possède six magasins de bricolage à Bruxelles.  Il reste à voir ce que réservera l’avenir.  Brico s’est vu accordé 15 jours par le tribunal pour prononcer la faillite de son franchisé.
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Le Woluwe Shopping Center tombe aux mains d’un groupe néerlandais

22/01/2018

Le groupe néerlandais Eurocommercial Properties acquiert le Woluwe Shopping Center après acceptation de l’offre faite par la société immobilière qui s’élève à 425 millions d’euros.

Ikea ouvre un pop-up à la rue Dansaert à Bruxelles

12/01/2018

Le géant suédois de l’ameublement Ikea a ouvert un pop-up au centre de Bruxelles, dans la rue Dansaert plus précisément. Les clients pourront y admirer quelques pièces de la collection Delaktig, mais ne pourront toutefois rien y acheter.

Finalisation de la reprise de Bricorama par Les Mousquetaires

05/01/2018

La reprise de la chaîne de bricolage Bricorama par le groupement de franchisés Les Mousquetaires a été approuvée par l’Autorité de la concurrence française.  Les Mousquetaires deviennent ainsi le numéro trois sur le marché français du bricolage.

Faillite du chapelier Borsalino

19/12/2017

Le célèbre chapelier italien Borsalino a été déclaré en faillite. Ce lundi le tribunal d’Alexandrie a rejeté le plan de sauvetage de la marque emblématique de chapeaux.

COS reçoit finalement l’autorisation d’ouvrir une filiale dans la Rue Dansaert

18/12/2017

Après des années de complications et de protestations, la chaîne de mode suédoise COS, qui fait partie de H&M Group, reçoit finalement l’autorisation d’ouvrir une filiale dans la Rue Dansaert à Bruxelles l’année prochaine.

H&M souhaite fermer un point de vente bruxellois

18/12/2017

Lors de l’annonce des résultats du quatrième trimestre, le groupe de mode suédois H&M a communiqué son intention de fermer davantage de magasins.   Un de ces points de vente menacés de fermeture se trouve dans le centre commercial City 2 à Bruxelles.

Back to top