Brico exige 7 millions d’un franchisé bruxellois

Brico exige 7 millions d’un franchisé bruxellois

Brico exige 7 millions d’un franchisé bruxellois

Brico a entrepris un recours en justice contre un de ses franchisés.  La chaîne de bricolage exige sept millions d’euros du franchisé bruxellois Benimmo et a déjà obtenu la démission de ses dirigeants.

7,2 millions d’euros de factures impayées

Benimmo Belgium, l’exploitant de six magasins Brico à Bruxelles, signait un contrat de franchisé avec la chaîne de bricolage en 2008.  Pourtant, les arriérés s’accumulent depuis 2015 et au mois d’octobre dernier, le franchisé affichait une dette de 6,2 millions d’euros envers l’organisation, une dette qui devait être remboursée avant la fin de ce même mois.


Après avoir menacé de mettre fin au contrat de franchise, la chaîne de bricolage Brico a introduit auprès du tribunal de commerce francophone de Bruxelles une demande de nomination d’un administrateur temporaire pour ces magasins, en s’appuyant sur la législation en matière de faillite.  La demande ayant été rejetée par le tribunal de première instance, Brico a fait appel de la décision.


La Cour d’appel de Bruxelles a décidé que la direction de l’entreprise allait être reprise par deux avocats désignés comme curateurs.  Le tribunal estime qu’il y a suffisamment d’indications permettant de penser que Benimmo est effectivement en faillite.   Dans ses derniers comptes annuels, le franchisé a déclaré des factures impayées s’élevant à 7,2 millions d’euros et des dettes de 13,1 millions d’euros.

 
La demande de faillite est en cours

Puisque, malgré l’augmentation de ses dettes, l’entreprise Benimmo a poursuivi le transfert d’argent vers d’autres entreprises sans en faire mention, la Cour d’appel a statué qu’il était impossible d’être certain que l’entreprise agisse de manière honnête entre la demande de faillite et l’éventuelle déclaration de faillite.


Selon les derniers comptes annuels, le franchisé Brico emploie 55 personnes et possède six magasins de bricolage à Bruxelles.  Il reste à voir ce que réservera l’avenir.  Brico s’est vu accordé 15 jours par le tribunal pour prononcer la faillite de son franchisé.
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Une grève spontanée chez Brico

23/04/2018

Samedi dernier, tous les magasins Brico bruxellois sont restés fermés, de même que certains points de vente en Flandre et en Wallonie.  Les collaborateurs y ont spontanément arrêté le travail suite à l’annonce de la fermeture du Brico de Molenbeek.

La chaîne wallonne de matériaux de construction Bodymat rebaptisée Allmat

17/04/2018

La chaîne wallonne de matériaux de construction Bodymat quitte le groupe français BigMat et poursuit sa route en solo sous un nouveau nom : Allmat.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

La marque de meubles Furnified ouvre un pop-up à Bruxelles

05/04/2018

Du 28 avril au 28 juin les fans de Furnified pourront se rendre dans la boutique éphémère de la marque de meubles belge dans le quartier du Sablon à Bruxelles. Outre ce pop-up, Furnified dispose également de deux showrooms à Anvers et Amsterdam.

La chaîne de restauration bruxelloise Bon recherche des investisseurs

04/04/2018

La chaîne de restauration rapide saine Bon, qui compte cinq établissements à Bruxelles, souhaite s’étendre au niveau national et recherche donc du capital. D’ici l’an prochain l’enseigne espère ouvrir 3 à 4 nouveaux restaurants par an.

Le profil retail d’Erwin Van Osta (Hubo): « J’avoue, je suis accro à la vitesse »

03/04/2018

Que réserve l’avenir au secteur du DIY ? Le CEO de Hubo Erwin Van Osta fera le tour de la question lors du RetailDetail Congress du 26 avril. Van Osta, ainsi que d’autres CEO belges y donneront leur vision sur ‘notre’ retail.