Le différend entre Intergamma et Bricorama se poursuit

Le différend entre Intergamma et Bricorama se poursuit

Les problèmes chez Intergamma concernant les actions de l’entreprise CRH ne sont toujours pas résolus et le différend avec l’actionnaire français Bricorama semble déraper complètement.  Ce dernier souhaite que le Ondernemingskamer intervienne.

Une lutte de pouvoir

La péripétie chez Intergamma date déjà depuis un certain temps et concerne la vente des actions de l’entreprise irlandaise CRH.  Intergamma souhaite les regrouper dans une fondation, mais Bricorama pense que la direction veut imposer sa volonté et qu’elle n’est pas suffisamment à l’écoute des autres actionnaires et franchisés.  Selon Bricorama, la direction d’Intergamma souhaite uniquement accroître son pouvoir au sein de l’entreprise.


Bricorama exige que ce soit les franchisés eux-mêmes qui puissent reprendre les magasins  CRH et ensuite les regrouper chez Intergamma.  Cette dernière n’est pas de cet avis puisque Bricorama pourrait ainsi devenir majoritaire au sein de l’entreprise.  L’entreprise française dit ne pas avoir cette intention, à moins qu’il n’y ait pas d’autres parties intéressées.

 
Deux camps

 « La direction et les commissaires considèrent Bricorama comme un concurrent en quête de pouvoir qui doit être combattu », selon l’avocat de Bricorama que l’on peut lire dans le journal FD.


Entre-temps, la dispute a également un impact sur les autres franchisés puisqu’ils sont divisés en deux camps.  Près d’un tiers des actionnaires n’approuvent pas le plan d’Intergamma.  « Lorsque j’appelle le président du conseil des franchisés, il me répond ‘je ne parle avec quelqu’un qui collabore avec l’ennemi’ », explique Cees Filippo qui est franchisé.


Bricorama souhaite que le Ondernemingskamer indique un médiateur pour résoudre les problèmes.  Si ce n’est pas possible, Bricorama exigera un examen de la situation actuelle chez Intergamma.