AB InBev se lance dans le maquillage indien et le cannabis

AB InBev se lance dans les cosmétiques indiens et le cannabis

La famille de Spoelberch, l’un des actionnaires principaux d’AB InBev, investit par le biais de son véhicule d’investissement Verlinvest dans Purplle, un vendeur en ligne de cosmétiques et de maquillage indiens. AB InBev effectue actuellement lui aussi des recherches sur le cannabis.

 

Tour de table

Outre Verlinvest, Goldman Sachs a également investi dans Purplle. Avec les actionnaires existants (Blume Ventures, IvyCap Ventures et JSW Ventures), ils ont injecté une quarantaine de millions d’euros de capitaux frais dans la plateforme cosmétique. Purplle commercialise en ligne du maquillage ainsi que des cosmétiques et conseille les utilisateurs par le biais de courtes vidéos d’instructions. Ses principaux concurrents sont Nykaa, Plum et Sugar Cosmetics.

 

Selon De Tijd, Verlinvest dispose déjà de toute une gamme d’investissements en Inde. C’est ainsi qu’il avait déjà pris une participation dans l’application d’apprentissage de Byju’s, estimé aujourd’hui à plusieurs milliards. La holding d’investissement est également actionnaire de XSEED Education (technologie éducative), Drums Food (yaourt) et Veeba (épices).

 

Cannabis

AB InBev continue, quant à lui, de se diversifier et va bientôt vendre du thé au cannabis. Labatt, une filière canadienne du géant de la bière, va lancer la semaine prochaine des thés contenant également des extraits de la plante de cannabis. L’entreprise collaborera avec Tilray, un producteur de cannabis médicinal.

 

Selon De Standaard, Labatt et Tilray ont tous les deux investi cinquante millions de dollars dans le projet. Pour le moment, les nouvelles variétés de thé seront uniquement commercialisées au Canada, car il s’agit pour l’instant, de l’un des rares pays où l’usage récréatif du cannabis est totalement légal.