The Body Shop réduit l’utilisation d’emballages polluants

The Body Shop réduit l’utilisation d’emballages polluants

The Body Shop lance une nouvelle initiative mondiale visant à réduire de manière drastique l’utilisation d’emballages plastiques produits à partir de combustibles fossiles d’ici 2020.

Réduire l’impact négatif

« Nous voulons réduire notre impact négatif sur la planète. L’objectif est de revoir radicalement la manière dont nous achetons et vendons nos produits et la manière dont nos clients utilisent nos produits. Nous travaillons, en collaboration avec des experts internationaux, à un projet qui permettra de bannir le plastique issu d’énergie fossile dans 70% de nos produits d’ici 2020 », explique le responsable du développement durable Christopher Davis.


Dans une première phase le groupe s’associera à Newlight Technologies, une entreprise américaine qui utilise l’AirCarbon, un plastique produit à base de méthane et de dioxyde de carbone provenant de l’atmosphère et non plus à base de combustibles fossiles.


« Nous espérons que notre implication dans les recherches de Newlight nous permettra en tant qu’entreprise internationale d’améliorer les emballages de produits. Ainsi nous offrons au marché une nouvelle manière d’acheter et d’utiliser les produits de The Body Shop, tout en améliorant la valeur perçue du matériau et des emballages. »