Kimberly-Clark renonce à la cession de sa division européenne

Kimberly-Clark blaast verkoop van Europese divisie af

Le groupe Kimberly-Clark a décidé de renoncer à la cession de sa division européenne, dont fait partie notamment la marque de papier de toilette Scottex. L’offre formulée était nettement inférieure au montant d’un milliard d’euros escompté par l’entreprise américaine.


Plan d’économies

Deux candidats-repreneurs étaient encore en lice : Centerbridge Partners et un consortium autour de Goldman-Sachs Capital Partners. Selon des sources proches du dossiers, ce dernier aurait initialement émis une offre de 1,2 milliard d’euros, mais qui finalement a été réduite à environ 800 millions d’euros en raison de différents facteurs (dont le processus laborieux du Brexit). Kimberly-Clark n’a pas souhaité s’exprimer à ce sujet.


Dans le cadre d’un vaste plan d’économies, l’entreprise américaine avait décidé cet été de céder sa division européenne, qui comprend notamment les marques Andrex (Royaume-Uni et Irlande), Hakle (Autriche et Suisse) et Scottex (Belgique, Italie et Espagne). Tout comme tant d’autres entreprises, Kimberly-Clark a du mal à faire face aux changements rapides du marché suite à l’essor du e-commerce, à la montée des marques maison et discount et au changement de comportement des consommateurs. D’ici 2021 le groupe entend épargner 1,75 milliard d’euros via diverses mesures et restructurations.