Kimberly-Clark souhaite se défaire de sa division européenne ?

Kimberly-Clark souhaite se défaire de sa division européenne ?

Le fabricant de mouchoirs Kleenex, de langes Huggies et de papier toilette Scottex enregistre des chiffres de vente décevants et une hausse de ses coûts. Certaines sources financières soupçonnent Kimberly-Clark de vouloir vendre sa branche européenne.

La concurrence des marques de distributeur

Selon l’agence de presse Reuters, la multinationale américaine a contacté différents fonds d’investissement pour savoir s’ils seraient intéressés par la reprise de la division européenne du groupe, ce qui devrait générer plus d’un milliard d’euros. Un accord est loin d’être conclu et l’entreprise ne souhaite pas réagir.

 

Le fabricant de mouchoirs en papier fait face à une concurrence en Europe, un marché où l’entreprise se positionne à la seconde place derrière la société suédoise Essity (des marques comme Lotus, Okay, Tena et Libresse). L’arrivée du e-commerce et la croissance continue des marques de distributeur moins chères est néfaste pour l’entreprise. Kimberly-Clark a annoncé précédemment que 10 de ses 91 usines dans le monde devraient fermer leurs portes et que 5.000 emplois seraient supprimés afin d’économiser 2 milliards de dollars d’ici 2021.