La pharmacie online belge Newpharma s’en va conquérir l’Europe du Sud

La pharmacie en ligne Newpharma entend doubler son chiffre d’affaires tous les trois ans. Pour ce faire l’entreprise lorgne l’Europe du Sud : en Espagne et en Italie le marché serait encore inexploité.


Réveil du marché

Selon tout attente, cette année Newpharma – qui a démarré en 2008 depuis Liège en tant que première pharmacie en ligne – atteindra  un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros. Et ses ambitions ne s’arrêtent pas là : par le passé l’entreprise est parvenue à doubler son chiffre d’affaires tous les trois ans, rythme qu’elle compte maintenir dans la période à venir, confie le CEO Jerôme Gobbesso au journal De Tijd.


Pour poursuivre sa croissance Gobbesso envisage une entrée en Espagne et en Italie : l’online y représente à peine un pourcent du marché, mais celui-ci « commence se réveiller ». Toutefois il n’y a pas encore d’acteur dominant, ce qui offre un beau  potentiel pour Newpharma. Actuellement l’entreprise – détenue à 65% par la famille Colruyt depuis fin 2017 – est active en Belgique, en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, en Autriche et en Suisse.


En Belgique toutefois la vente en ligne de médicaments reste controversée, même pour des produits disponibles sans prescription. Ainsi l’Ordre des Pharmaciens s’oppose à ce que Newpharma fasse de la publicité. Néanmoins le marché domestique belge génère environ la moitié du chiffre d’affaires. Aujourd’hui le marché online belge représenterait environ 120 millions d’euros.


En outre, Newpharma envisage également des parapharmacies physiques, à l’exemple de Medi-Market qui en ouvre de plus en plus. Ces points de vente physiques seraient installés dans des supermarchés Colruyt ou à côté.