La pharmacie online Newpharma cherche à croître offline dans les magasins Colruyt

La pharmacie online Newpharma étudie la possibilité d’ouvrir des magasins physiques à côté ou dans des supermarchés Colruyt. L’entreprise pourrait ainsi faire grimper son chiffre d’affaires grâce à la vente de médicaments délivrés sur prescription.

 
Un grand potentiel

Cette idée ne surprend pas réellement. Depuis fin 2017, une majorité des actions Newpharma se trouvent aux mains de Korys, le fonds d’investissement de la famille Colruyt, et de Colruyt Group. La pharmacie online existe depuis dix ans, emploie 200 personnes et a progressé de 30% en 2018 pour atteindre un chiffre d’affaires de 82 millions d’euros. L’entreprise e-commerce est également active en France et en Suisse.
 

Pour stimuler encore davantage la croissance, le webshop envisage l’ouverture de magasins physiques. « Nous ne savons pas encore s’il sera possible d’ouvrir des magasins physiques séparés à côté d’un point de vente Colruyt, ou un espace spécifique en magasin, mais nous croyons avoir un rôle à jouer offline », précise le co-fondateur Mike Vandenhoofdt à Trends-Tendances. Il souhaite d’abord ouvrir quelques magasins test.

 

Le potentiel est là. Généralement, une pharmacie moyenne réalise un chiffre d’affaires d’un million d’euros grâce à la vente de médicaments sur prescription – qui sont interdits à la vente en ligne en Belgique. Un réseau de magasins physiques à des endroits bien précis et très fréquentés pourrait dont engendrer une belle hausse du chiffre d’affaires. Selon l’entreprise, le succès de Medi-Market souligne le fait que les points de vente offline ont un rôle important à jouer. A terme, les magasins physiques pourraient même représenter la moitié du chiffre d’affaires de Newpharma en Belgique.