Les effets de change plombent le CA de Beiersdorf

Les effets de change plombent le CA de Beiersdorf

Au premier trimestre le groupe allemand Beiersdorf, qui détient notamment Nivea, a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires de près de 2% et ce principalement en raison des effets de change défavorables qui ont fortement affecté les résultats.

Résultats inférieurs aux attentes

Le chiffre d’affaires de Beiersdorf au premier trimestre a reculé de 1,9% à 1,67 milliard d’euros, alors que les analystes tablaient sur une hausse du chiffre d’affaires de 1,3% à 1,73 milliard d’euros.


Toutefois il est question d’une croissance organique de 2,4%, mais là aussi le groupe a déçu les attentes des analystes, qui prévoyaient une croissance de 3,3%.


Bonnes performances en Europe

En Europe le chiffre d’affaires a progressé de près de 1% à 888 millions d’euros. Le continent américain par contre affiche un recul de 8,5% à 287 millions d’euros, ainsi que la région Afrique/Asie/Australie avec une baisse de 2,7%.


En Europe de l’Ouest le groupe a réalisé de bons résultats en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne. En Europ de l’Est, la Russie surtout sauve la situation. En Amérique du Nord le chiffre d’affaires a chuté de plus 4%, en raison des effets de change défavorables.


Pour l’ensemble de l’exercice 2016 le groupe s’attend à une croissance du chiffre d’affaires comprise entre 3% et 4%.