Les géants chinois Alibaba et Tencent convoitent Kruidvat

Tencent, le créateur de WeChat, deviendra-t-il copropriétaire de Kruidvat ? L'entreprise technologique chinoise envisage d'acquérir une participation dans A.S. Watson, le groupe derrière la chaîne de magasins de droguerie. Le concurrent Alibaba se montre également intéressé.

 
D’un propriétaire singapourien à un chinois ?

Le fonds souverain de Singapour, Temasek Holdings, vend 10% d'A.S. Watson (le groupe derrière Kruidvat, la chaîne de parfumerie Ici Paris XL et même les jus de fruits Sunkist). Parmi les candidats se trouvent d’ores et déjà deux noms qui frappent : Tencent envisagerait une offre de près de 2,6 milliards d'euros et son rival Alibaba se serait également montré intéressé.

 

Ce mois-ci, les candidats acheteurs peuvent contacter Temasek pour négocier  une éventuelle reprise, peut-on lire dans Bloomberg qui se base sur des sources en interne. L'investisseur singapourien détient actuellement un quart de toutes les actions d'A.S. Watson qu’il a acquis en 2014 pour un montant de 5,6 milliards de dollars. CK Hutchison Holdings, originaire de Hong Kong, et le principal actionnaire du groupe retail.

 

Une étape omnicanale internationale majeure 

La participation dans la société mère Kruidvat serait une étape importante dans la stratégie résolument omnicanale poursuivie par Tencent et Alibaba ces dernières années. Après avoir dominé le marché en ligne, les deux sociétés poursuivent désormais l'intégration du retail physique, ainsi qu'une présence internationale toujours plus importante.

 

Avec une participation dans A.S. Watson, elles feraient d’une pierre deux coups, puisqu’elles pourraient en même temps digitaliser les activités du groupe de magasins à l’aide de leur propre technologie. Alibaba et Tencent sont très à pointe dans le domaine des paiements sans caisse, en Chine notamment.