Les marques de luxe propulsent le bénéfice de L’Oréal

Les marques de luxe propulsent le bénéfice de L’Oréal

Malgré une croissance modeste du CA en 2017, la société française de cosmétiques L’Oréal a néanmoins enregistré une forte progression de son résultat net.  Cela s’explique par la bonne performance du segment du luxe, où les marges sont plus élevées.

De la croissance dans toutes les régions

Le chiffre d’affaires total de L’Oréal s’élevait à 26,02 milliards d’euros en 2017, ce qui représente une croissance de 0,7% par rapport l’année précédente.  La hausse du chiffre d’affaires était néanmoins de 2% avant effets de change et L’Oréal a même fait un bond de 4,8% sur base comparable.  Le luxe a été le moteur de la croissance : le chiffre d’affaires y a progressé de 10,6% à 8,5 milliards d’euros.  Cela s’explique notamment par les bonnes prestations sur le marché asiatique.  Active Cosmetics enregistre une hausse de 11,9% à 2,1 milliards d’euros.  La vente des autres produits cosmétiques a progressé de 1% à 12,12 milliards d’euros.  Les ventes en ligne ont généré un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros.


L’entreprise de cosmétiques a progressé dans toutes les régions : en Europe de l’Ouest, l’entreprise a enregistré une hausse de 1,5% à 2 milliards d’euros, alors qu’en Amérique du Nord, la croissance s’élevait à 3,5%.  Sur les marchés émergents, L’Oréal a fait un bond de 7,5% à  2,7 milliards d’euros.


Le bénéficie opérationnel a augmenté de 3% à 4,68 milliards d’euro et le bénéfice net a gagné 2,8% à 3,75 milliards d’euros.

 
Nestlé

Le PDG Jean-Paul Agon n’a pas hésité à déclarer que L’Oréal était très certainement intéressée par la vente de 23% des actions de l’entreprise détenues par Nestlé.  « Nous disposons de suffisamment d’argent pour les racheter », précise-t-il.  Si nécessaire, L’Oréal serait disposé à revendre ses 9% de participation dans l’entreprise pharmaceutique Sanofi pour financer ce rachat.