Lush tourne (une fois encore) le dos aux réseaux sociaux

Shutterstock.com

Lush a annoncé la fermeture de ses comptes FacebookInstagramSnapchat et TikTok jusqu'à ce que les sites de réseaux sociaux protègent mieux leurs utilisateurs contre les contenus préjudiciables. Ce n’est pas la première fois que l’entreprise agit de la sorte...

 

Lanceurs d'alerte

Cette décision a été motivée par les récentes révélations de plusieurs lanceurs d'alerte, dont Frances Haugen, ancienne employée de Facebook. Il s’avère que Facebook était conscient des effets néfastes de ses plateformes, notamment sur les adolescents et les jeunes. 

 

La société de cosmétiques se retirera du réseau social dès aujourd'hui dans les 48 pays où elle opère. Lush ne disparaîtra cependant pas complètement du radar numérique et promet de trouver de nouveaux moyens de nouer des contacts et d'établir de meilleurs canaux de communication ailleurs, tout en continuant à utiliser les plus anciens qui ont fait leurs preuves. En attendant, le détaillant est toujours présent sur PinterestTwitter et YouTube.

 

Deuxième tentative

Il y a deux ans, Lush UK avait annoncé son retrait de Facebook et Instagram en raison des préoccupations croissantes concernant le contrôle exercé par les plateformes sur les personnes qui voient ou non les publications. Mais après la flambée de la pandémie de coronavirus, l'entreprise a (bon gré mal gré) fait marche arrière en raison de la forte dépendance généralisée à la communication numérique.

 

Lush déclare sur son site web être « extrêmement déterminé » cette fois-ci en raison des dernières informations fournies par des « lanceurs d’alerte courageux ». La société de cosmétiques appelle à des directives strictes de la part des plateformes et à un cadre réglementaire international. « Mais nous ne pouvons pas attendre. Nous nous sentons obligés d'agir pour protéger nos clients de tout message nuisible et manipulateur qu'ils pourraient trouver en nous cherchant sur les réseaux sociaux. »