Procter & Gamble voit ses coûts continuer à augmenter

Shutterstock.com

Au premier trimestre de son exercice décalé, Procter & Gamble a enregistré un chiffre d’affaires en hausse, mais des bénéfices légèrement inférieurs. Le géant des produits de grande consommation met une nouvelle fois en garde contre la hausse des prix des matières premières.

 

Hausse de la demande en produits premium

Au cours des trois derniers mois, Procter & Gamble a réalisé un chiffre d’affaires de 20,3 milliards de dollars (17,5 milliards d’euros), soit 5 % de plus que sur la même période l’année dernière. Les revenus ont augmenté de 4 % sur base organique, grâce à une augmentation de 2 % des volumes, une augmentation de 1 % des prix et un effet mix produit positif de 1 %. La gamme Santé, comprenant notamment Oral-B, et les produits haut de gamme ont enregistré des résultats supérieurs à la moyenne.

 

Le bénéfice d’exploitation s’est cependant contracté de 5 % pour atteindre 5,0 milliards de dollars (4,3 milliards d’euros) suite à l’augmentation des coûts des matières premières et du transport. Ce n'est pas une surprise : en août, Procter & Gamble avait déjà annoncé que l’inflation des coûts pourraient peser sur ses bénéfices.

 

« Compte tenu du contexte de l’exploitation et des coûts, nous avons enregistré des résultats solides au cours du premier trimestre de l'exercice », a déclaré le PDG, David Taylor, lors de la présentation des résultats.

 

Procter & Gamble maintient donc ses prévisions de croissance de 2 à 4 % pour l'ensemble de l'exercice. Toutefois, l'entreprise s'attend à ce que les coûts des matières premières et du transport continuent à augmenter et estime l'impact total de cette hausse à environ 2 milliards d'euros. Il y a trois mois, la société tablait encore sur un coût supplémentaire de 1,5 milliard d'euros.