Rituals n’atteint pas le milliard de chiffre d’affaires escompté

Rituals n’atteint pas le milliard de chiffre d’affaires escompté
Photo : Zoltan Tarlacz / Shutterstock.com

Rituals ne franchit pas la barrière du milliard d'euros de chiffre d'affaires : en raison de la crise du coronavirus, le chiffre d'affaires reste inférieur aux prévisions, et la chaîne de cosmétiques se contentera d'un statu quo avec les 865 millions d'euros de l'année dernière.

 

Les ventes en ligne ont doublé

L'épidémie de coronavirus a mis des bâtons dans les roues à Rituals : la chaîne de cosmétiques hollandaise comptait réaliser un milliard d'euros de chiffre d'affaires cette année, mais le fondateur, Raymond Cloosterman, estime désormais que se rapprocher du chiffre d’affaires de l’an dernier est l’objectif le plus ambitieux actuellement réalisable.

 

Entre-temps, la chaîne constate une « tendance de relance prudente », a indiqué le PDG à RetailTrends. Le commerce électronique joue un rôle majeur, son chiffre d'affaires ayant doublé depuis la fermeture des magasins. Pendant le confinement, les ventes en ligne étaient même quatre fois plus élevées.

 

Yeux rivés sur la Pologne et la Russie

À l'heure actuelle, le canal en ligne contribuerait également aux bénéfices, bien que la rentabilité de la boutique en ligne de l’enseigne ne soit pas confirmée. Rituals vend également ses produits en ligne par l'intermédiaire de partenaires grossistes tels que de Bijenkorf et ICI Paris XL. Le commerce électronique représente ainsi 20% du chiffre d'affaires total.

 

L'année prochaine, la chaîne veut compter 1040 magasins à travers le monde, un objectif qui reste inchangé malgré la crise du coronavirus. L’enseigne mise beaucoup sur la Chine, mais entrevoit également de nombreuses opportunités en Europe. Cloosterman envisage de doubler le réseau de magasins en France et en Allemagne et souhaite s’implanter en Italie, en Russie et en Pologne.