Dille & Kamille débarque en Wallonie

Dille & Kamille débarque en Wallonie

Dille & Kamille, spécialiste de l’univers culinaire, ouvrira son premier magasin en Wallonie à Liège (le 10ème en Belgique). L’enseigne de la famille Kamerling mise sur une croissance lente, mais continue à raison de 2 à 3 magasins par an.

Liège et un magasin supplémentaire à Bruxelles

L’année dernière Dille & Kamille a ouvert trois nouveaux magasins : à Louvain, Groningen et Maastricht. Pour 2016 deux ouvertures sont prévues : l’une à Liège et l’autre à Bruxelles, où la chaîne dispose déjà d’un point de vente. Dans une interview accordée au magazine Trends, le directeur général, Hans Geels, explique qu’une ‘croissance rapide n’est pas une priorité’ pour Dille & Kamille : « Nous préférons investir sans trop emprunter. Nous visons deux à trois nouveaux magasins par an. De plus nous transformons certains magasins. Ainsi nous voulons que le magasin d’Anvers soit rénové d’ici 2017. »


La chaîne ne manque pourtant pas d’ambition : outre la Wallonie et la côte belge – « Nous hésitons encore quant au choix de la ville au littoral » – les villes de Lille, Strasbourg, Luxembourg et ensuite l’Allemagne font également partie des projets envisagés. « Le fait que nous options pour une croissance lente est également lié à notre volonté d’évaluer pourquoi un magasin fonctionne bien ou non. Nous cherchons sans cesse à perfectionner notre concept. C’est pourquoi nous travaillons très peu avec des magasins en franchise. »


Un comptoir cuisine au cœur du magasin

Dille & Kamille s’intéresse également à l’horeca. Dans les nouveaux magasins – donc également celui de Liège -  un comptoir cuisine sera installé au cœur du magasin. Ceci devrait constituer le point de départ pour le développement d’activités horeca. « Nous considérons l’horeca comme une activité qui peut renforcer notre concept. Réunir les gens est l’un de nos objectifs. C’est une manière de soutenir notre concept, mais nous devons  veiller à ce que cette activité soit rentable. En même temps c’est un atout à l’ère du e-commerce », estime Geels.