Bouw.Punt Van der Gucht et Bouw.Punt Ottevaere unissent leurs forces

Bouw.Punt Van der Gucht et Bouw.Punt Ottevaere unissent leurs forces

Les distributeurs de matériaux de construction Bouw.Punt Van der Gucht de Temse et Bouw.Punt Ottevaere d’Audenarde ont décidé de fusionner pour être plus compétitifs. Les deux entreprises familiales seront réunies dans un holding commun.

Continuité et renforcement

Par le biais de cette fusion les deux distributeurs souhaitent anticiper le mouvement de consolidation attendu dans le secteur des matériaux de construction. Ce marché très fragmenté en Belgique  est constitué en grande partie de PME familiales, dont la continuité n’est pas toujours assurée. Celles-ci risquent donc d’être absorbées par de plus grands groupes.

Cette collaboration permettra aussi d’étendre les investissements, notamment au niveau de l’e-commerce,  sur une  plus grande échelle. Grâce à cette fusion les deux entreprises pourront également élargir leur offre, étant donné que les spécialités de chacune d’entre elles seront proposées dans les deux points de vente.


Deux entreprises familiales

Ottevaere en Van der Gucht se connaissent depuis plus de 35 ans par le biais du groupement  d’achat Adimat/Bouw.Punt. Ottevaere, fondé il y a 110 ans, en est déjà à sa quatrième génération, alors que Van der Gucht existe depuis 65 ans, avec une troisième génération aux commandes.


L’exercice précédent Ottevaere a réalisé un chiffre d’affaires de 16,9 millions d’euros et un bénéfice net de 242.000 euros. Van der Gucht pour sa part a enregistré un chiffre d’affaires de 15,3 millions d’euros, avec un bénéfice net de 310.000 euros. Conjointement les deux entreprises emploient une septantaine de collaborateurs.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Finalisation de la reprise de Bricorama par Les Mousquetaires

05/01/2018

La reprise de la chaîne de bricolage Bricorama par le groupement de franchisés Les Mousquetaires a été approuvée par l’Autorité de la concurrence française.  Les Mousquetaires deviennent ainsi le numéro trois sur le marché français du bricolage.

Brico exige 7 millions d’un franchisé bruxellois

05/01/2018

Brico a entrepris un recours en justice contre un de ses franchisés.  La chaîne de bricolage exige sept millions d’euros du franchisé bruxellois Benimmo et a déjà obtenu la démission de ses dirigeants.

Patrick Vandenbogaerde à nouveau aux commandes de Brico

05/12/2017

Patrick Vandenbogaerde a été désigné comme nouveau managing director de la chaîne DIY Brico. Son prédécesseur Dieter Struye quittera l’entreprise au mois de février.

Le différend entre Intergamma et Bricorama se poursuit

01/12/2017

Les problèmes chez Intergamma concernant les actions de l’entreprise CRH ne sont toujours pas résolus et le différend avec l’actionnaire français Bricorama semble déraper complètement.  Ce dernier souhaite que le Ondernemingskamer intervienne.

Comment l’e-commerce attise la concurrence dans le secteur DIY

02/11/2017

Elargissant l’assortiment de leurs webshops respectifs, les grandes chaînes de bricolage se livrent à une féroce concurrence sur internet aussi. L’impact des pure players reste encore relativement limité mais la donne est en train de changer.

Le géant du bricolage Kingfisher à la peine

21/09/2017

Durant le 1er semestre Kingfisher, le numéro un du bricolage en Europe, a généré davantage de bénéfice qu’attendu par les analystes. Voilà pour la bonne nouvelle, car la faiblesse de la livre sterling affecte le CA et les filiales françaises déçoivent.

Back to top