L’enseigne allemande de DIY Praktiker sera probablement vendue par morceaux

L’enseigne allemande de DIY Praktiker sera probablement vendue par morceaux

A ce jour le groupe de bricolage allemand Praktiker, en faillite, n’a pu trouver de repreneur unique pour l’ensemble de la chaîne. Celle-ci  sera donc très probablement vendue par morceaux. D’ailleurs des candidats se seraient déjà manifestés pour la reprise de la filiale Max Bahr et ses 132 magasins, indique le management.

Max Bahr entraîné dans la faillite

Praktiker a déposé le bilan à la mi-juillet. L’entreprise n’était plus en mesure de faire face à sa lourde dette. Par ailleurs le groupe était confronté à une forte concurrence dans le segment inférieur du marché du bricolage. En 2011 le groupe essuyait une perte de 554 millions d’euros, auxquels se sont ajoutés 188,9 millions d’euros en 2012. De plus le chiffre d’affaires était en recul.


Initialement les magasins Max Bahr, repris par Praktiker en 2007, n’étaient pas concernés par le dépôt de bilan. Mais fin août les assureurs de crédit  ayant refusé de continuer à couvrir les factures de la chaîne, Max Bahr fut finalement entraîné dans la faillite.


Déjà 48 fermetures de magasins

Depuis la faillite, l’entreprise s’est mise en quête de candidats-repreneurs. Jusqu’à présent aucun candidat ne s’est manifesté pour la reprise de la totalité du groupe. Par contre il y aurait des intéressés pour certaines  divisions, dont Max Bahr.


Les administrateurs judiciaires ont décidé d’attendre d’éventuelles autres offres jusqu’à fin septembre. Malheureusement 48 magasins de Praktiker sur les 163 au total ne bénéficieront pas de ce délai et ont déjà été contraints à la fermeture.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: