Les chaînes de bricolage françaises autorisées à ouvrir le dimanche

Les chaînes de bricolage françaises autorisées à ouvrir le dimanche

Désormais les chaînes de bricolage françaises seront autorisées à ouvrir chaque dimanche, tout comme les jardineries. Cette règlementation sera valable jusqu’au 1er juillet 2015, dans l’attente de la mise en place d’un « cadre général juridique stable » concernant les ouvertures dominicales.

Dérogation « temporaire » pour le secteur du bricolage

En France les centres de jardinage étaient déjà autorisés à ouvrir le dimanche, alors que les chaînes de bricolage, telles que Castorama, Leroy Merlin et Bricorama,  ne l’étaient pas, bien que l’assortiment des deux secteurs se chevauche de plus en plus. Une concurrence déloyale dénoncée avec force par le secteur DIY. Pour mettre fin à cette controverse, le gouvernement Ayrault a annoncé par décret mardi dernier la mise en place d’une dérogation temporaire pour les enseignes DIY, autorisant donc les ouvertures dominicales.


« C'est un grand soulagement pour les salariés du collectif qui sont mobilisés depuis un an», déclare Gérard Fillon, porte-parole du secteur DIY.  « C 'est une nouvelle étape dans le combat. On ne sera plus dans la rue, par contre on sera peut-être un peu plus dans les couloirs de l'Assemblée pour prendre des rendez-vous », poursuit-il.


Le repos dominical reste la règle générale

Mais le combat n’est pas encore gagné : «Cette dérogation est une mesure transitoire, dans l'attente d'une refonte globale de nature législative des dérogations au repos dominical, qui doit rester la règle générale », soulignent les ministres du Commerce et du Travail.


Le 9 janvier les partenaires sociaux se réuniront afin de déterminer quelles seront les compensations pour le travail dominical. Le gouvernement a d’ores et déjà avancé quelques pistes : seuls les volontaires pourront travailler le dimanche et bénéficieront en contrepartie « au minimum du doublement de la rémunération».


Les discussions s’annoncent difficiles, car la CGT et la Force Ouvrière, deux grands syndicats français,  ont déjà laissé entendre qu’ils s’opposeraient à cette mesure qui selon eux « ouvre grand la porte à la suppression du repos dominical. »


12 ouvertures dominicales pour tous ?

La nouvelle règlementation doit mettre fin à l’autorisation d’ouvertures dominicales accordée aux centres de jardinage et au secteur de l’ameublement, comme le stipule le fameux rapport Bailly, du nom de l’ancien président de La Poste française, chargé par le gouvernement français de solutionner ce dossier épineux.


En échange de la suppression de toutes les dérogations permanentes et temporaires, Bailly propose à tous les commerçants, quels que soient le secteur et la zone géographique, de porter le nombre d’ouvertures possibles le dimanche à 12 par an, soit un dimanche par mois.


Jusqu’ici la nombre maximum d’ouvertures dominicales était limité à 5 ; celles-ci étant considérées non pas comme droit, mais comme une « faveur » accordée ou non  par les autorités locales. Ce projet aboutira-t-il ? Réponse au plus tard le 1er juillet 2015.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Comment l’e-commerce attise la concurrence dans le secteur DIY

02/11/2017

Elargissant l’assortiment de leurs webshops respectifs, les grandes chaînes de bricolage se livrent à une féroce concurrence sur internet aussi. L’impact des pure players reste encore relativement limité mais la donne est en train de changer.

Le géant du bricolage Kingfisher à la peine

21/09/2017

Durant le 1er semestre Kingfisher, le numéro un du bricolage en Europe, a généré davantage de bénéfice qu’attendu par les analystes. Voilà pour la bonne nouvelle, car la faiblesse de la livre sterling affecte le CA et les filiales françaises déçoivent.

Nouveau directeur pour Gamma Belgique

14/09/2017

Après le départ de Rudi Petit-Jean, Gamma Belgique a décidé de désigner un directeur ad interim en la personne de Werner Van Gansbeke, qui depuis sept ans déjà travaille au sein de l’enseigne de bricolage.

Bricorama ne souhaite pas vendre Gamma

01/09/2017

L’entreprise de bricolage française Bricorama n’a pas l’intention de vendre les magasins belges et néerlandais de l’enseigne Gamma.  Cela faisait un certain temps que des rumeurs circulaient.  Aujourd’hui, elles ont été formellement démenties.

Analyse : Une lourde mission attend le successeur de Rudi Petit-Jean chez Gamma

22/08/2017

Le départ soudain de Rudi Petit-Jean, directeur de l’enseigne Gamma Belgique, suscite bon nombre de questions concernant l’avenir de la chaîne de bricolage, déjà secouée par des discordes entre les actionnaires.

Rudi Petit-Jean quitte Gamma

21/08/2017

Rudi Petit-Jean, directeur de l’enseigne Gamma Belgique, quittera Intergamma le 1er octobre 2017. Il a décidé de poursuivre sa carrière en dehors de l’entreprise.

Back to top