Colgate-Palmolive ferme son centre de recherche belge

Colgate-Palmolive ferme son centre de recherche belge

Les multinationales ne cessent de réduire leurs activités en Belgique : cette fois c’est la multinationale américaine Colgate-Palmolive qui supprime une centaine d’emplois dans notre pays. La principale victime de cette restructuration sera le site de Milmort (en province de Liège)  qui fermera ses portes d’ici juin 2013.

« Des circonstances difficiles dans un marché un changement permanent »

Au niveau mondial Colgate-Palmolive veut supprimer six pour cent des 38.600 emplois d’ici 2016, dont 103 en Belgique. A Milmort le département parfumerie et le centre de recherche, qui devait fêter son 35ème anniversaire l’année prochaine, fermeront leurs portes, ce qui pourrait affecter respectivement 21 et 56 jobs. Le siège de Bruxelles lui non plus n’est pas épargné : 26 emplois y sont menacés.


La direction évoque les « circonstances difficiles dans un marché en changement permanent » et souhaite utiliser les économies générées par cette restructuration afin d’investir dans ses marques. « On savait que le groupe menait un plan mondial de restructuration; nous nous attendions donc à un écrémage sur le site de Milmort, mais pas à une fermeture complète! », déclare Régine Marbaise, déléguée CNE chez Colgate-Palmolive.


Le site de Milmort a connu un parcours semé de réorganisations successives. En 1991 l’usine de savon fermait ses portes. Depuis les années 2000 de nombreux emplois ont été supprimés avec un creux absolu en 2007, où la restructuration avait entraîné la perte de 60 % des emplois. En juin 2013 l’histoire de Colgate-Palmolive à Liège s’achèvera donc définitivement.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: