Croissance à deux chiffres pour Henkel

Croissance à deux chiffres pour Henkel

Au cours du deuxième trimestre le groupe allemand Henkel a enregistré une forte hausse tant de son bénéfice net que de son chiffre d’affaires, et ce grâce à d’excellentes ventes dans les marchés émergents et aux effets de change favorables.

Un excellent deuxième trimestre

Henkel, fabricant notamment les marques Schwarzkopf, Persil et Pritt, a vu son chiffre d’affaires progresser de 13,5% à 4,7 milliards d’euros au cours du trimestre dernier. Par contre, en organique la croissance s’est limitée à 2,4% . Quant au bénéfice net il a grimpé de 18% à 521 millions d’euros.

 

« Malgré un contexte économique toujours difficile, Henkel globalement a réalisé une forte performance au deuxième trimestre », déclare le CEO Kasper Rorsted (photo). « Nous avons à nouveau réalisé une croissance à deux chiffres, tant au niveau du chiffre d’affaires que du bénéfice. Le bon développement de la croissance organique, les acquisitions de l'an dernier et surtout la force du dollar américain ont fait pencher la balance. Le solide chiffre d’affaires organique réalisé sur les marchés émergents a largement contribué à notre croissance. »

 

En effet Henkel doit ses bons résultats aux marchés émergents en Europe de l’Est et en Amérique latine, car en Amérique du Nord le groupe n’a enregistré qu’une légère hausse du chiffre d’affaires, tandis que les ventes en Europe de l’Ouest ont fait du sur place. Les segments ‘soins personnels’ et ‘adhésifs’ ont progressé grâce aux augmentations de prix, alors que la branche des ‘lessives et produits d’entretien’ doit sa croissance à la hausse des volumes.

 

Confirmation des perspectives pour l’ensemble de 2015

« Durant la première moitié de 2015 nous sommes parvenus à augmenter notre chiffre d’affaires de près de 1,1 milliard d’euros et avons ainsi atteint un chiffre d’affaires de plus de 9,1 milliards d’euros », commente Rorsted. « Avec une croissance organique du chiffre d’affaires de 3%, une marge EBIT ajustée de 16,2% et une croissance ajustée du bénéfice par action de 12,3%, nous sommes en bonne voie en vue de nous conformer aux perspectives sur l’ensemble de l’exercice. »

 

Pourtant le PDG s’attend à ce que les difficultés économiques persistent. « La volatilité du marché reste élevée. Dans ce contexte la flexibilité constitue un facteur de réussite crucial. C’est pourquoi nous continuons en permanence à adapter, simplifier et accélérer nos structures et processus, en fonction des circonstances changeantes du marché. »

 

Néanmoins Rorsted confirme les perspectives pour l’ensemble de l’exercice : « Pour 2015 nous tablons sur une croissance organique du chiffre d’affaires comprise entre 3 et 5%. Nous prévoyons une marge opérationnelle ajustée en hausse à environ 16% et une augmentation du bénéfice ajusté par action d'environ 10%. »

Tags: