Des distributeurs belges en appel contre l’Autorité de la concurrence

Des distributeurs belges en appel contre l’Autorité de la concurrence

Les chaînes de supermarchés Colruyt, Carrefour, Cora, Delhaize et Mestdagh ont déposé une plainte contre le Conseil de la concurrence, qui en 2007 aurait effectué des perquisitions illégales chez les distributeurs précités en raison d’ententes sur les  prix de produits d’hygiène et de soin.

Ententes sur les prix

Les faits remontent à 2007, lorsque l’Autorité de la concurrence belge avait ouvert une enquête concernant une entente sur les prix conclue entre plusieurs grandes chaînes de supermarchés belges pour des produits  du rayon ‘parfumerie, hygiène et droguerie’. Ces distributeurs, de concert avec les fournisseurs, se seraient mis d’accord sur une hausse coordonnée des prix de différents articles.


L’affaire avait été révélée au grand jour lorsque le fabricant Colgate Palmolive en 2006 avait sonné le tocsin auprès du Conseil de la concurrence pour échapper lui-même à la sanction.


Le Conseil de la concurrence avait alors ouvert une enquête, qui en 2012 avait conclu qu’il était bel et bien question d’une entente illégale sur les prix. Fin septembre le rapport et les conclusions ont été remis aux supermarchés concernés. Si l’Autorité de la concurrence émet un verdict définitif, les amendes infligées pourraient s’élever jusqu’à 10% du chiffre d’affaires total des entreprises concernées.


Perquisition illégales

Cette semaine Colruyt a déposé plainte auprès de la cour d’appel, car le groupe estime que les perquisitions dans le cadre de l’enquête n’ont pas été effectuées selon les règles.


Le distributeur demande à ce que les perquisitions soient reconnues illégales, pour que le rapport ne puisse pas être transmis au Conseil de la concurrence et qu’il n’y ait donc pas de verdict.


Mercredi Carrefour, Cora, Delhaize et le groupe Mestdagh, ont suivi la même démarche que leur collègue de Hal et ont déposé une plainte identique.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Repositionnement radical pour Di

19/10/2017

Le spécialiste des produits de soins et de beauté Di veut se positionner en tant que marque forte grâce à un programme d’investissement ambitieux. Décor épuré, assortiment exclusif, e-shop et stratégie de communication plus dynamique. 

Zalando se lance dans les cosmétiques

18/10/2017

D'ici le printemps 2018 Zalando vendra également des cosmétiques sur son webshop, à commencer par l’Allemagne. En outre, l’e-tailer a publié ses résultats trimestriels et annonce une croissance du chiffre d’affaires de près de 30%.

Dollar Shave Club débarquera en Europe en 2018

10/10/2017

Dollar Shave Club compte faire son entrée en Europe l’an prochain. Le service d’abonnement pour rasoirs, détenu par Unilever, connaît déjà un franc succès aux Etats-Unis.

Essity : « Nos produits ont une utilité quotidienne »

05/10/2017

Ne dites plus SCA Hygiene mais Essity. Le fabricant de marques telles que Tena, Tork, Tempo, Lotus, Okay et Demak’Up renforce son attention sur l’hygiène et la santé. Le marché de l’incontinence offre le plus gros potentiel de croissance. 

Etos arrive en Belgique grâce à la fusion Ahold-Delhaize

18/09/2017

La chaîne de droguerie Etos va profiter de la fusion entre sa société-mère, l’entreprise néerlandaise Ahold, et l’entreprise belge Delhaize.  Les produits Etos pourront ainsi être vendus en Belgique, en Grèce et en Roumanie, notamment.

Ecover et Method aux mains de SC Johnson

15/09/2017

Le fabricant américain de produits d’entretien SC Johnson rachète les producteurs de produits de nettoyage écologiques Ecover et Method à leur société-mère People Against Dirty. Aucun détail financier n’a été dévoilé par l’entreprise.

Back to top