Des tonnes de lessive et de shampoings contrefaits dans des supérettes | RetailDetail

Des tonnes de lessive et de shampoings contrefaits dans des supérettes

Des tonnes de lessive et de shampoings contrefaits  dans des supérettes

Durant ces derniers mois 25 supérettes de quartier à  Anvers, Bruxelles, Malines et Liège ont été contrôlées par le SPF Economie. Les inspecteurs de la cellule Contrefaçon y ont saisi une grande quantité de produits contrefaits, dont 10 tonnes de poudre à lessiver, 600 litres de  lessive liquide et 1500 flacons de shampoing de marques connues.

Contrôle de magasins soupçonnés

L’importance de la saisie s’explique par le fait que les 25 magasins concernés étaient déjà suspectés de vendre des produits contrefaits avant le contrôle. Les soupçons se sont avérés fondés pour 21 des 25 commerces visés.


Les inspecteurs ont saisi essentiellement  des produits à lessiver et des shampoings de grandes marques, telles que Head & Shoulders, Ariel et Dash, et principalement des grands emballages de plus de cinq kilos. Les produits contrefaits étaient difficilement identifiables, car presque identiques aux produits originaux. Cette enquête a également permis au SPF Economie de saisir plus de 4000 flacons de lessive liquide chez un grossiste.


Non sans danger

La cellule Contrefaçon du SPF Economie dit effectuer ces contrôles non seulement pour des raisons économiques, mais également en raison d’éventuels risques pour la santé. « Le plus grand danger de ces produits contrefaits réside dans le fait qu’on en connaît pas la composition », précise le service public fédéral.


Généralement  il s’agit tout au plus de produits de mauvaise qualité, qui lavent moins bien ou peuvent affecter la fraîcheur du linge, mais ils peuvent également contenir des substances nuisibles pour la santé, prévient le SPF Economie.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Henkel résiste malgré des conditions de marché incertaines

09/05/2018

Malgré des effets de change défavorables et des problèmes logistiques aux Etats-Unis, Henkel fait état d’une évolution positive au 1er trimestre. La division ‘adhésifs’ a réalisé de meilleures performances que les divisions ‘détergents’ et ‘beauté’.

Pourquoi Ecover ne participe pas à la guerre des promotions

04/05/2018

Le pionnier écologique Ecover veut retrouver son âme rebelle des débuts. La marque lance une nouvelle bouteille de liquide vaisselle avec l’appui d’une campagne télévisée. Son ambition ? Dynamiser la croissance dans des catégories sous pression.

P&G vise des emballages 100% recyclables d’ici 2030

17/04/2018

Les objectifs de durabilité pour 2020 étant déjà en grande partie atteints, Procter & Gamble annonce  de nouveaux objectifs environnementaux pour 2030. D’ici là, entre autres, tous les emballages devraient être recyclables ou réutilisables.

L’Europe plaide pour une interdiction mondiale de l’expérimentation animale dans les cosmétiques

27/02/2018

Certains membres du Parlement européen plaident pour une interdiction mondiale des tests pratiqués sur des animaux dans l’industrie des cosmétiques. Cette interdiction est déjà valable en Europe depuis 2013.

Unilever menace les médias en ligne de retirer ses annonces publicitaires

12/02/2018

Unilever menace de retirer ses publicités sur des plateformes en ligne, qui manquent de transparence et engendrent la division. C’est ce qu’a laissé entendre le responsable marketing Keith Weed lors du congrès pour annonceurs IAB.

Les marques de luxe propulsent le bénéfice de L’Oréal

09/02/2018

Malgré une croissance modeste du CA en 2017, la société française de cosmétiques L’Oréal a néanmoins enregistré une forte progression de son résultat net.  Cela s’explique par la bonne performance du segment du luxe, où les marges sont plus élevées.