Ecover, le plus grand producteur mondial de produits de nettoyage écologiques

Ecover, le plus grand producteur mondial de produits de nettoyage écologiques

L’entreprise belge Ecover, spécialisée dans les produits de nettoyage écologiques, a racheté la société américaine Method, active dans la même branche. Grâce à cette fusion Ecover est désormais le plus grand producteur mondial de produits d’entretien non polluants.

Un chiffre d’affaires de 160 millions d’euros

« La fusion de ces deux sociétés nous procure une position stratégique sur le marché américain – le marché le plus important et enregistrant la croissance la plus rapide dans la catégorie du nettoyage écologique –, tandis que Method se voit dotée d’un partenaire européen fort d’un patrimoine inégalé, de solides compétences environnementales et de sites de production écologiques », se réjouit Philip Malmberg, qui en mai dernier a été nommé CEO d’Ecover, avec pour mission explicite de mettre au point une stratégie de croissance pour l’entreprise.


Les deux entreprises réalisent conjointement un chiffre d’affaires brut de quelque 200 millions de dollars (soit près de 160 millions d’euros) et emploient 300 personnes. Les deux marques Ecover et Method continueront de coexister, mais le groupe dispose à présent d’un réseau de distribution couvrant l’Europe, les Etats-Unis, l’Asie et l’Australie. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.


Pionnier écologique depuis les années 1970

La marque américaine Method, ayant son siège central à San Francisco, est commercialisée dans plus de 40.000 magasins en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Asie et figure en septième position des entreprises privées avec la plus forte croissance aux USA (source : Inc. 500). Method a été fondé en 2000 par deux amis, Adam Lowry et Eric Ryan.

 

Ecover pour sa part est une entreprise plus ancienne, fondée fin des années 1970. A l’époque la marque était un véritable pionnier écologique dans le domaine des produits d’entretien. Tout a commencé par une poudre à lessiver sans phosphate, pour en arriver en 2012 à 35 produits de nettoyage et de soins corporels différents, distribués dans 40 pays. Ecover dispose d’unités de production à Malle et à Boulogne-sur-Mer en France et compte actuellement 162 collaborateurs à temps plein.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Sephora lance un nouveau concept de magasin de plus petite taille

24/07/2017

Le fabricant de cosmétiques Sephora a lancé un nouveau concept de magasin plus petit aux Etats-Unis.  Jusqu’à présent, l’entreprise misait surtout sur des magasins de grande taille, mais elle va donc également expérimenter à plus petite échelle.

The Body Shop passe sous pavillon brésilien

29/06/2017

C’est officiel : le géant français des cosmétiques L’Oréal a confirmé avoir cédé sa filiale britannique The Body Shop au brésilien Natura Cosméticos. Le contrat a été signé cette semaine.

La maison-mère de Kruidvat mise sur les magasins physiques

28/06/2017

AS Watson, maison-mère d’enseignes telles que Kruidvat et Ici Paris XL, va poursuivre ses investissements dans la technologie et la logistique, afin s’adapter à un marché toujours plus axé sur les ventes online. Parallèlement le groupe mise également sur les magasins physiques.

Estée Lauder double la gamme Victoria Beckham

22/06/2017

Estée Lauder et Victoria Beckham font bon ménage. Les deux premières collections en édition limitée imaginées par l’ex-Spice Girl pour le géant des cosmétiques ont très vite été épuisées. D’où une 3ème collection, avec le double de références.

The Body Shop sur le point d’être cédé au brésilien Natura Cosméticos

09/06/2017

Le groupe L’Oréal a entamé des discussions exclusives avec le brésilien Natura Cosméticos concernant la vente de l’enseigne The Body Shop. Cette cession devrait rapporter un milliard d’euros au géant français.

Pharmasimple, la pharmacie en ligne bruxelloise, à la conquête de l’Europe

29/05/2017

En 2016, Pharmasimple, la pharmacie en ligne créée à Bruxelles en 2010, a vu son CA grimper de 66,2% à 11,3 millions d’euros.  Cependant, les ambitions sont encore bien plus élevées puisque dans 5 ans, le CA devrait dépasser les 100 millions d’euros.

Back to top