Estée Lauder signe une nouvelle année record

Estée Lauder signe une nouvelle année record

Pour la 5ème année consécutive, le géant des cosmétiques américain Estée Lauder a réalisé d’excellents résultats durant l’exercice écoulé : tant son bénéfice net que son chiffre d’affaires ont bondi, avec un record absolu au 4ème  trimestre, annonce le siège principal de New York.

CA en hausse de 8%, bénéfice en hausse de 18%

Estée Lauder a clôturé son exercice fiscal décalé 2013-2014  fin juin avec un chiffre d’affaires de près de 11 milliards de dollars (8 milliards d’euros) et un bénéfice net de 1,2 milliard de dollars (900 millions d’euros). Comparé à l’exercice précédent le chiffre d’affaires a progressé de 8% et le bénéfice net de 18%. Ainsi Estée Lauder fait mieux que l’ensemble du marché des cosmétiques et que ses grands rivaux L’Oréal, Elizabeth Arden et Coty.


Le groupe, actif dans 150 pays et commercialisant 29 marques (dont Clinique, MAC et Estée Lauder), a vu ses ventes augmenter dans toutes les catégories de produits. Le segment des ‘soins de la peau’ progresse de 7% et demeure la branche principale avec un chiffre d’affaires de 4,77 milliards de dollars. La catégorie du ‘maquillage’ arrive en deuxième position avec un chiffre d’affaire de 4,21 milliards de dollars (+9%).


La division ‘parfumerie’ affiche elle aussi une belle croissance de 9% à 1,43 milliard de dollars. Quant à la branche des soins capillaires, elle franchi pour la première fois le cap du demi-milliard de dollars, avec un chiffre d’affaires  de 515,6 millions de dollars pour être précis.


Cinquième année record d’affilée  

« 2014 est le cinquième exercice consécutif où nous réalisons d’excellents résultats pour l’entreprise et nos actionnaires », déclare le CEO Fabrizio Freda avec satisfaction. « La force de nos marques, nos nombreuses innovations et notre orientation vers les marchés émergents constituent les pierres angulaires de ce succès. »


Pour l’exercice fiscal en cours  Estée Lauder prévoit à nouveau une croissance de son chiffre d’affaires de l’ordre de  6 à 7%.

 

Tags: