Greenpeace appelle P&G à arrêter la déforestation

Greenpeace appelle P&G à arrêter la déforestation

Après avoir convaincu Delhaize de bannir de sa chaîne d’approvisionnement l’huile de palme contribuant à la déforestation, Greenpeace exige le même engagement de la part du groupe américain de produits de grande consommation Procter & Gamble.

L’orang-outan menacé

« Le producteur de Head & Shoulders doit laisser la forêt tropicale menacée à la porte de nos salles de bain », souligne l’organisation écologiste, qui durant un an a mené une enquête afin de déterminer la responsabilité des fournisseurs et de leurs concessions dans la destruction de la forêt tropicale de Borneo. L’étude a révélé une déforestation à grande échelle dans ces régions, ce qui notamment menace l’habitat de l’orang-outan.


Dès lors Greenpeace exige que Procter & Gamble suive l’exemple de Delhaize et d’autres grandes entreprises telles que Nestlé, Unilever, Ferrero, L’Oréal et Vandemoortele, qui se sont engagés à bannir de leur chaîne d’approvisionnement l’huile de palme entraînant la déforestation.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: