Henkel prévoit une croissance organique de 3 à 5% en 2015 | RetailDetail

Henkel prévoit une croissance organique de 3 à 5% en 2015

Henkel prévoit une croissance organique de 3 à 5% en 2015

Pour 2015 le groupe allemand Henkel table sur une croissance de son chiffre d’affaires comprise entre 3 et 5%. C’est ce qu’a annoncé le CEO Kasper Rorsted (photo) lors de l’assemblée générale annuelle. Au programme également des reprises.

« 2015 sera une année remplie de défis »

Dans son discours lors de l’assemblée générale annuelle Rorsted a évoqué les « conditions économiques difficiles » durant l’exercice fiscal 2014 : « Nous sommes très satisfaits de nos performances. Nous avons atteint nos objectifs financiers pour 2014. » L’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 16,43 milliards d’euros en 2014 (dont plus de 450 millions d’euros au Benelux).


« 2015 sera une année remplie de défis pour Henkel », a annoncé le CEO. « La volatilité du marché actuel perdurera. Nous prévoyons que le dollar américain continuera de monter par rapport à l’euro,  alors que les devises émergentes s’affaibliront probablement. Vu le conflit persistant entre la Russie et l’Ukraine, nous nous attendons à ce que l’Europe de l’Est stagne et que la pression sur l’économie russe et les devises se poursuive. »


Néanmoins Rorsted a précisé qu’il n’était nullement question d’un retrait de ces deux pays : « Le conflit entre les deux pays influence les entreprises qui y opèrent. Toutefois nous poursuivrons nos activités dans les deux pays. Nous y avons réalisé une énorme croissance et nous croyons fortement en l’avenir des deux pays. »


Malgré ces conditions économiques difficiles, Rorsted confirme le pronostic pour l’exercice en cours : « Nous tablons sur une croissance organique du chiffre d’affaires de 3 à 5% pour l’année fiscale 2015 et un rendement ajusté d’environ 16%. »


Offre de rachat de Wella (P&G) en préparation ?

Par ailleurs une rumeur circule selon laquelle Henkel préparerait une offre de plusieurs milliards en vue de racheter Wella, la marque de soins capillaires du groupe américain Procter & Gamble. Ce dernier a racheté la marque en 2003 pour un montant de 5,5 milliards d’euros, mais n’est pas parvenu à en faire une marque mondiale. C’est pourquoi P&G, à l’occasion d’une récente réorganisation de son portefeuille, a décidé de céder la marque. Outre Henkel, Revlon et Coty seraient également candidats au rachat de Wella. Pour l’instant Henkel s’est refusé à tout commentaire à ce sujet.


En revanche la reprise de Novamelt – fournisseur allemand de résines, colles et  adhésifs – par Henkel a été confirmée officiellement. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. Novamelt sera intégré dans la branche ‘Adhesive Technologies’ de Henkel, division qui en 2014 a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 8 milliards d’euros.

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


P&G vise des emballages 100% recyclables d’ici 2030

17/04/2018

Les objectifs de durabilité pour 2020 étant déjà en grande partie atteints, Procter & Gamble annonce  de nouveaux objectifs environnementaux pour 2030. D’ici là, entre autres, tous les emballages devraient être recyclables ou réutilisables.

L’Europe plaide pour une interdiction mondiale de l’expérimentation animale dans les cosmétiques

27/02/2018

Certains membres du Parlement européen plaident pour une interdiction mondiale des tests pratiqués sur des animaux dans l’industrie des cosmétiques. Cette interdiction est déjà valable en Europe depuis 2013.

Unilever menace les médias en ligne de retirer ses annonces publicitaires

12/02/2018

Unilever menace de retirer ses publicités sur des plateformes en ligne, qui manquent de transparence et engendrent la division. C’est ce qu’a laissé entendre le responsable marketing Keith Weed lors du congrès pour annonceurs IAB.

Les marques de luxe propulsent le bénéfice de L’Oréal

09/02/2018

Malgré une croissance modeste du CA en 2017, la société française de cosmétiques L’Oréal a néanmoins enregistré une forte progression de son résultat net.  Cela s’explique par la bonne performance du segment du luxe, où les marges sont plus élevées.

Medicare-Market envisage l’ouverture de 20 nouvelles pharmacies en 2018

06/02/2018

Medicare-Market, exploitant de la parapharmacie Medi-Market et des pharmacies PharmaClic, souhaite engager 120 nouveaux collaborateurs et ouvrir 20 nouveaux points de vente en 2018. D’ici 2020 le groupe espère atteindre le cap des 70 magasins.

Di lance sa propre boutique en ligne

31/01/2018

Le 1er février la chaîne belge Di, spécialiste des produits de beauté et de soin, ouvrira les portes virtuelles de sa propre boutique en ligne. Il s’agit de l’étape suivante dans sa stratégie de renouvellement.