Henkel réalise de solides performances au 3ème trimestre

Henkel réalise de solides performances au 3ème trimestre

Avec une croissance organique du chiffre d’affaires de +2,3% , voire même de +6,7% dans les marchés émergents, le groupe allemand Henkel signe un « solide » 3ème trimestre, « malgré un contexte économique difficile ».

Croissance dans toutes les divisions

Durant le 3ème trimestre le groupe Henkel, qui détient entre autres les marques Persil, Schwarzkopf, Pritt et Pattex, a vu son chiffre d’affaires augmenter de 1,2% à 4,236 milliards d’euros (+2,3% en croissance organique). Le bénéfice opérationnel affiche lui aussi une belle progression de +3,1% à 693 millions d’euros.


« Malgré un environnement économique difficile, Henkel a réalisé de solides performances au 3ème trimestre 2014 », déclare avec satisfaction Kasper Rorsted, CEO de Henkel (photo). « Nous sommes parvenus à augmenter le chiffre d’affaires organique dans toutes nos divisions (+3,5% pour la division Laundry & Home Care, +0,8% pour Beauty Care et +2,7% pour Adhevise Technologies, ndlr.) et à améliorer notre rentabilité. Les pays émergents ont à nouveau largement contribué à la croissance organique du chiffre d’affaires. »


Au cours de dernier trimestre Henkel, qui compte environ 47.000 collaborateurs, a investi 1,7 milliard d’euros dans toutes ses divisions. « La reprise de The Bergquist Company au troisième trimestre nous permettra de renforcer notre position de leader dans le domaine des ‘Adhesive Technologies’ », indique le CEO. 

 

« Croissance de 3 à 5% sur l’ensemble de l’année 2014 »

Quant aux perspectives pour le reste de l’exercice comptable, Rorsted reste prudent : nous constatons la persistance du conflit entre la Russie et l’ Ukraine et la persistance des troubles politiques au Moyen-Orient. Les perspectives économiques en général deviennent de plus en plus préoccupantes. Dans ces circonstances difficiles la flexibilité et la souplesse constituent des facteurs clés de réussite. Nous continuons donc à simplifier et adapter nos structures », poursuit le CEO.


Pour l’ensemble de l’année 2014, Rorsted « table sur une croissance organique du chiffre d’affaires de 3 à 5%. Nous revoyons à la hausse nos attentes concernant la marge EBIT ajustée et prévoyons une hausse de près de 16%. Nous tablons également sur une croissance à un chiffre dans le haut de la fourchette du bénéfice par action préférentielle. »

 

Tags: