Henkel : résultats en croissance, grâce aux marchés émergents

Henkel : résultats en croissance, grâce aux marchés émergents

Le trimestre dernier, le groupe allemand Henkel a vu son bénéfice et son chiffre d’affaires progresser, grâce aux excellentes performances réalisées dans les pays émergents, qui ont permis de compenser largement le marché en déclin en Europe.

L’Europe de l’Ouest dans le rouge

De plus en plus Henkel doit son salut aux pays émergents, comme en témoignent les résultats du groupe allemand, connu notamment pour ses marques Pritt, Persil et Schwarzkopf. Les ventes de détergents, de cosmétiques et d’adhésifs de Henkel y ont connu une croissance organique de 8,2%.


Les zones Afrique-Moyen-Orient (+18,2%) et l’Europe de l’Est (+7,3%) principalement affichent une croissance organique impressionnante. L’Amérique latine (+4,5%) et la zone Asie-Océan Pacifique (+1,3%) sont également en progression, contrairement à l’Europe de l’Ouest (-1%) et l’Amérique du Nord (-0,4%) en régression.


Malgré le poids important de ces deux dernières régions, Henkel est néanmoins parvenu à accroître son chiffre d’affaires de 0,6% à 4,03 milliards d’euros. Organiquement (hors effets liés au taux de change) les ventes ont même augmenté de 2,5%. Le bénéfice opérationnel a progressé de 8,9% à 600 millions d’euros, le bénéfice net a augmenté de 361 à 393 millions d’euros.


La division des ‘adhésifs’ en difficulté

A noter surtout les faibles performances de la division des ‘adhésifs’( avec des marques comme Pritt et Loctite) : ce secteur d’activité (représentant la moitié du chiffre d’affaires du groupe) est en recul de 1,2%, « suite à une demande inférieure aux prévisions de la part des clients industriels », commente le CEO Kasper Rorsted.


En revanche le secteur des ‘Détergents & produits d'entretien’ (Persil, entre autres)  et la branche des Cosmétiques (Schwarzkof, Syoss, e.a.) ont connu une croissance organique de leurs ventes de respectivement  8% et 4%.


Le CEO souligne que son groupe est parvenu à « améliorer sensiblement la rentabilité dans tous les secteurs d'activité. » Aussi il maintient ses prévisions pour 2013 : une croissance autonome des ventes de 3 à 5%,  « malgré  un contexte économique mondial qui reste difficile. Dans le secteur industriel, nous comptons toutefois sur un redressement dans le courant du second semestre. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Etos arrive en Belgique grâce à la fusion Ahold-Delhaize

18/09/2017

La chaîne de droguerie Etos va profiter de la fusion entre sa société-mère, l’entreprise néerlandaise Ahold, et l’entreprise belge Delhaize.  Les produits Etos pourront ainsi être vendus en Belgique, en Grèce et en Roumanie, notamment.

Ecover et Method aux mains de SC Johnson

15/09/2017

Le fabricant américain de produits d’entretien SC Johnson rachète les producteurs de produits de nettoyage écologiques Ecover et Method à leur société-mère People Against Dirty. Aucun détail financier n’a été dévoilé par l’entreprise.

Unilever convoite Estée Lauder

25/08/2017

Des rumeurs circulent concernant plusieurs parties qui seraient intéressées par la reprise de l’entreprise de cosmétiques Estée LauderL’Oréal et Unilever, notamment, envisageraient de faire une offre.

Atelier Rebul envisage une expansion rapide en Belgique

07/08/2017

La chaîne de cosmétiques danoise Atelier Rebul envisage une expansion rapide en Belgique dans les mois à venir. En juillet l’enseigne a déjà ouvert ses deux premiers magasins, à Hasselt et Gand. D’autres boutiques suivront à Anvers, Bruges et Louvain.

Sephora lance un nouveau concept de magasin de plus petite taille

24/07/2017

Le fabricant de cosmétiques Sephora a lancé un nouveau concept de magasin plus petit aux Etats-Unis.  Jusqu’à présent, l’entreprise misait surtout sur des magasins de grande taille, mais elle va donc également expérimenter à plus petite échelle.

The Body Shop passe sous pavillon brésilien

29/06/2017

C’est officiel : le géant français des cosmétiques L’Oréal a confirmé avoir cédé sa filiale britannique The Body Shop au brésilien Natura Cosméticos. Le contrat a été signé cette semaine.

Back to top