Henkel : résultats en croissance, grâce aux marchés émergents | RetailDetail

Henkel : résultats en croissance, grâce aux marchés émergents

Henkel : résultats en croissance, grâce aux marchés émergents

Le trimestre dernier, le groupe allemand Henkel a vu son bénéfice et son chiffre d’affaires progresser, grâce aux excellentes performances réalisées dans les pays émergents, qui ont permis de compenser largement le marché en déclin en Europe.

L’Europe de l’Ouest dans le rouge

De plus en plus Henkel doit son salut aux pays émergents, comme en témoignent les résultats du groupe allemand, connu notamment pour ses marques Pritt, Persil et Schwarzkopf. Les ventes de détergents, de cosmétiques et d’adhésifs de Henkel y ont connu une croissance organique de 8,2%.


Les zones Afrique-Moyen-Orient (+18,2%) et l’Europe de l’Est (+7,3%) principalement affichent une croissance organique impressionnante. L’Amérique latine (+4,5%) et la zone Asie-Océan Pacifique (+1,3%) sont également en progression, contrairement à l’Europe de l’Ouest (-1%) et l’Amérique du Nord (-0,4%) en régression.


Malgré le poids important de ces deux dernières régions, Henkel est néanmoins parvenu à accroître son chiffre d’affaires de 0,6% à 4,03 milliards d’euros. Organiquement (hors effets liés au taux de change) les ventes ont même augmenté de 2,5%. Le bénéfice opérationnel a progressé de 8,9% à 600 millions d’euros, le bénéfice net a augmenté de 361 à 393 millions d’euros.


La division des ‘adhésifs’ en difficulté

A noter surtout les faibles performances de la division des ‘adhésifs’( avec des marques comme Pritt et Loctite) : ce secteur d’activité (représentant la moitié du chiffre d’affaires du groupe) est en recul de 1,2%, « suite à une demande inférieure aux prévisions de la part des clients industriels », commente le CEO Kasper Rorsted.


En revanche le secteur des ‘Détergents & produits d'entretien’ (Persil, entre autres)  et la branche des Cosmétiques (Schwarzkof, Syoss, e.a.) ont connu une croissance organique de leurs ventes de respectivement  8% et 4%.


Le CEO souligne que son groupe est parvenu à « améliorer sensiblement la rentabilité dans tous les secteurs d'activité. » Aussi il maintient ses prévisions pour 2013 : une croissance autonome des ventes de 3 à 5%,  « malgré  un contexte économique mondial qui reste difficile. Dans le secteur industriel, nous comptons toutefois sur un redressement dans le courant du second semestre. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Henkel résiste malgré des conditions de marché incertaines

09/05/2018

Malgré des effets de change défavorables et des problèmes logistiques aux Etats-Unis, Henkel fait état d’une évolution positive au 1er trimestre. La division ‘adhésifs’ a réalisé de meilleures performances que les divisions ‘détergents’ et ‘beauté’.

Pourquoi Ecover ne participe pas à la guerre des promotions

04/05/2018

Le pionnier écologique Ecover veut retrouver son âme rebelle des débuts. La marque lance une nouvelle bouteille de liquide vaisselle avec l’appui d’une campagne télévisée. Son ambition ? Dynamiser la croissance dans des catégories sous pression.

P&G vise des emballages 100% recyclables d’ici 2030

17/04/2018

Les objectifs de durabilité pour 2020 étant déjà en grande partie atteints, Procter & Gamble annonce  de nouveaux objectifs environnementaux pour 2030. D’ici là, entre autres, tous les emballages devraient être recyclables ou réutilisables.

L’Europe plaide pour une interdiction mondiale de l’expérimentation animale dans les cosmétiques

27/02/2018

Certains membres du Parlement européen plaident pour une interdiction mondiale des tests pratiqués sur des animaux dans l’industrie des cosmétiques. Cette interdiction est déjà valable en Europe depuis 2013.

Unilever menace les médias en ligne de retirer ses annonces publicitaires

12/02/2018

Unilever menace de retirer ses publicités sur des plateformes en ligne, qui manquent de transparence et engendrent la division. C’est ce qu’a laissé entendre le responsable marketing Keith Weed lors du congrès pour annonceurs IAB.

Les marques de luxe propulsent le bénéfice de L’Oréal

09/02/2018

Malgré une croissance modeste du CA en 2017, la société française de cosmétiques L’Oréal a néanmoins enregistré une forte progression de son résultat net.  Cela s’explique par la bonne performance du segment du luxe, où les marges sont plus élevées.